Mercredi 20 Janvier 2010, Soliv’r était présent à l’Opéra de Paris – Bastille, pour une vente d’artisanat palestinien.

Pour faire court et simple,  ce fut un réel succès! En effet, le bilan comptable est plutôt bon mais plus encore, l’accueil des visiteurs sur place a dépassé nos espérances!

Les fans d’huile d’olive ont pu apprécié l’huile d’olive de Palestine à sa juste valeur:  « très douce » et « fruitée » furent les deux qualificatifs les plus employés pour la décrire.

Nous avons proposé la recette millénaire « Zeit u zaatar » en dégustation. Les visiteurs qui l’ont gouté ont été séduits! Certaines personnes au départ sceptiques, sont de cette façon reparties avec une bouteille d’huile d’olive de Palestine et un sachet de Zaatar!

Les senteurs de nos différents savons de Naplouse ont également charmé la gente féminine, toutes reparties avec des savons de Naplouse!

Nous avons pu également, à travers quelques discussions, sensibilisé les visiteurs à la culture palestinienne et parfois, pour les plus ouverts, à la question palestinienne. Communiquer sur des produits dans un lieu aussi inattendu que l’opéra de Paris, milieu assez élitiste, fut une réelle victoire et un grand hommage à ces artisans. De la bouche même d’un visiteur:

« Le fait que vous soyez là, que les produits de Palestine soient dans un lieu qui fait partie de la culture française et assez bourgeois, est une réelle victoire, félicitations! »

Pour d’autres, à qui nous avons fait connaitre les produits palestiniens, ce fut une réelle découverte: certains ignoraient simplement que la Palestine est riche d’un savoir faire ancestral! D’autres encore ne s’attendaient pas à voir une grande variété de produits. D’autres enfin apprenaient avec satisfaction que les produits palestiniens tels que le savon de Naplouse jouit d’une excellente réputation…

Mais le plus touchant et le plus encourageant pour nous, fut les nombreux encouragements donnés pour notre projet.

Je termine ce compte-rendu sur cette phrase, qui nous a beaucoup touché, d’une jeune femme, pas forcément impliquée dans la cause palestinienne mais particulièrement émue par ce qu’elle pu voir à la télévision lors des évènements de Gaza:

 » Sincèrement merci, merci, vous avez fait de moi une femme heureuse. J’ai pu voir qu’après le drame de Haiti, des enfants de Gaza ont donné leurs jouets et le peu d’argent qu’ils avaient aux enfants d’Haiti. J’ai été profondément touchée par ce geste, eux qui ont besoin de tout, ont préféré donner à d’autres qui ont encore plus besoin. J’ai été touchée à un point que j’ai de plus en plus envie d’aller les rencontrer et les serrer dans mes bras. Et là, me permettre d’acheter leurs produits me rend heureuse. Aujourd’hui vous avez fait de moi une femme heureuse! »