Mois : septembre 2011

Recette: Saumon au Zaatar par 110 Degrés

Aujourd’hui, nous vous faisons partager une recette dans laquelle vous retrouvez notre zaatar de Palestine, de nouveau disponible à la vente dans notre boutique.

C’est une recette publiée sur l’excellent  blog de cuisine 110degres.com, à visiter de toute urgence. Sur ce blog, sont publiées des recettes originales, superbement réalisées,  illustrées de photos qui incitent à la gourmandise. Dernièrement, un petit livret téléchargeable de 40 chrono-recettes pour une meilleur alimentation y est proposé.

Vous n’aimez pas cuisiner ou ne savez pas faire marcher votre four? Ce n’est pas grave, contentez de vous de dévorer les photos des yeux!

Pour découvrir la recette, c’est ici: Saumon au za’tar et baies rouges, pilaf de riz noir au fenouil

Bon appétit :)

Avec quelques keffiehs…

Avec quelques keffiehs et de bonnes idées, il est possible de faire de belles choses. Avec l’imprimé, nous vous avons proposé des polos, avec le tissu, nous vous proposons aujourd’hui une jupe!

Une cliente nous a sollicité pour une idée originale: réaliser une jupe avec pour tissu des morceaux de keffiehs. Nous lui avons fait offerts quelques keffiehs, présentant des défauts de conception, que nous ne pouvions donc vendre et voila le résultat: une jupe solidaire, originale, et réussie! Ce sont des keffiehs que nous proposions au début de notre projet, provenant du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, en Syrie.

Il nous reste encore quelques keffiehs invendables, que nous pouvons offrir. Alors si vous avez des idées, n’hésitez pas à nous contacter.

Palestine: se réveiller sans terre

Imaginez-vous qu’un matin, à votre réveil, on vous annonce que vous allez être expulsé-e de votre domicile. On vous dit que vous n’avez plus le droit d’habiter sur la terre que vous occupez depuis des années. Et si vous refusez de partir, des hommes de main vous délogent par la force.

Heureusement, la plupart d’entre nous n’auront jamais à faire face à une telle situation. Cependant, pour de nombreuses communautés de pays en développement, cette pratique scandaleuse gagne du terrain. C’est ce que l’on appelle « l’accaparement des terres » : des transactions foncières, conclues le plus souvent dans l’ombre, aboutissent à l’expulsion d’agriculteurs et agricultrices de leurs maisons et privent soudainement des familles de nourriture.

Pour lire l’article complet d’Oxfam, c’est ici.

Cette réalité est quotidienne pour beaucoup de familles et de producteurs palestiniens. Le vol de terre, l’expropriation, la destruction de champs, de maisons, de mosquées,… Un exemple: la culture des agrumes notamment des oranges, une spécialité palestinienne, qui est devenue exclusivement israélienne de façon illégale.

En photo: un fermier palestinien sur les ruines de sa maison, démolie plusieurs fois par l’armée israélienne mais reconstruite avec détermination à chaque fois, dans la Vallée du Jourdain, en Cisjordanie. Crédit.

Page suivante »