Dans une savonnerie de Naplouse en 1940, l’huile d’olive, l’eau et la soude sont chauffées dans la cuve « qidra » et mélangées. On obtient le savon qui est ensuite emporté par les ouvriers pour être étalé dans la salle de stockage. Le liquide refroidit ainsi à même le sol. Le mélange se solidifie. Le savon est ensuite découpé dans la forme qu’on lui connait et est entreposé en pyramide pour le stockage et la fin du séchage. Au bout de quelques semaines, on obtient un véritable savon de Naplouse.

 Crédit