Nous poursuivons la série avec l’épisode 7, bientôt la fin :). Pour relire l’épisode précédent, c’est ici.

Nous avons attendu ce 7ème épisode pour vous parler du mot keffieh, mot couramment utilisé pour désigner le tissu traditionnel porté par tous les palestiniens, des plus jeunes aux plus âgés. Nous aurions pu l’appeler autrement. Un keffieh est un keffieh et rien d’autre. Explications.

En Palestine, c’est le terme « kufiyah », ou « kufiyyat » qui prédomine. Le terme keffieh est surtout utilisé par les francophones. Ailleurs, dans d’autres régions, on parlera de « chamagh », de « hatta » ou encore de « ghutrah ». Chez les anglophones, le terme « keffiyeh » est largement utilisé. Tous ces termes désignent la même chose: un tissu aux motifs noir et blanc, rouge et blanc ou entièrement blanc, décoré de pompons ou non. Le mot diffère en fonction du pays dans lequel il est employé.

Un chèche, un turban, un foulard ou autres ne correspondent donc pas au keffieh traditionnel palestinien. Ils peuvent tout définir ou presque, tout ce qui vient d’ailleurs, et des pays arabes en particulier. Le terme chèche est d’ailleurs très apprécié des personnes friandes de produits exotiques: « – Oh, j’adoooore ton chèche! – Oui merci, je l’ai acheté en vacances à Marrakech ».

Le chèche désigne avant tout le tissu porté par les touaregs et les berbères d’Afrique, assez long (parfois plusieurs mètres), qui sert à couvrir la tête du soleil, de la poussière, du froid. Aujourd’hui plus court, il est porté le plus souvent autour du cou. Le turban lui est plus ou moins semblable, mais porté plutôt sur la tête au Moyen Orient, en Orient ou en Asie.

Le keffieh – kufiya- est quant à lui unique, puisque palestinien.