Notre nouvelle vie d’importateur ne nous laisse décidément aucun répit. Aujourd’hui, nous ne sommes plus surpris lorsqu’un petit grain de sable vient ralentir l’acheminement des keffiehs par exemple. L’expérience nous pousse à être de plus en plus efficace. Quant à notre huile d’olive de Palestine, c’est une autre histoire.

Pour une première en tant qu’importateur, disons le franchement, c’est une catastrophe. Notre contenaire est bloqué en douane hollandaise, à Rotterdam et ce depuis le mois de Novembre dernier. Notre intermédiaire hollandais vient de nous envoyer quelques informations. Il s’agit d’un problème de licence ainsi que d’autres documents d’importation qui ne sont pas conformes ou manquants. Normalement, ces derniers viennent d’être fournis aux autorités locales et nous espérons pouvoir dédouaner l’huile d’olive d’ici 2 semaines. Nous l’espérons vraiment.

Vous êtes nombreux à attendre cette huile d’olive palestinienne, nous sommes également impatient de vous la proposer. Pour rappel, il s’agit d’une huile d’olive de type Nabali, la plus répandue en Palestine, issue de l’agriculture biologique et du commerce équitable.  Nous avons hâte!