Mois : octobre 2012

La douane

douane

Nous avons récupéré les keffiehs couleurs, non sans mal! Nous nous attendions à devoir payer plus pour cette fois, une petite intuition…. mais payer 2 fois plus non!! Le manque de transparence des autorités douanières et de leur fonctionnement nous sidère. Chacun se renvoie la balle, transporteur et douanes… Comment est il possible de taxer un produit non taxable? Au pire, comment est il possible d’appliquer un taux qui n’est pas celui indiqué dans la base de donnée officielle (TARIC) ?

Si le contexte était différent, nous aurions refusé la marchandise plutôt que de payer ce surplus, c’est du vol! Nous ne voulons pas pénaliser notre fournisseur et notre but est de soutenir avant tout l’économie palestinienne. Mais nous ferons la réclamation. Le préjudice commence à peser lourd…car ce n’est pas la première fois. Fatiguant…

Keffiehs couleurs, mauvaise nouvelle

Nos keffiehs couleurs ne seront pas disponibles avant un délai d’au moins 3 semaines.

keffiehs en douane

Nous avons subi une nouvelle fois les aléas du métier d’importateur! Les keffiehs couleurs tant attendus étaient retenus en douane française depuis une dizaine de jours. Selon les autorités, il manquait un document attestant l’origine des produits. Or, ce document, il était bel et bien présent. Mais cette fois, cela ne suffisait pas. L’origine des keffiehs couleurs est indiquée sur chacun des cartons, sur la facture fournie, la liste de colisage, les documents d’expédition. Nous respectons la meme procédure à chaque importation.

Les keffiehs couleurs ont donc été retournés en Palestine, faute de n’avoir pu prouver leur origine. Nous n’avons pas été avisés de cette décision, tout comme la confirmation de la bonne réception des documents que nous leur avons transmis.

C’est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui attendaient ces keffiehs, mais aussi pour nous qui avions prévu d’en réserver une partie pour le SIMM qui se déroulera du 2 au 4 Novembre 2012, à Montreuil. Nous vous informerons des suites de cette affaire. Les keffiehs seront réexpédiés aussitôt arrivés en Palestine.

Crédit