Vous avez tous remarqué notre absence. Involontaire, celle-ci résulte de difficultés à faire tourner la boutique. Au départ, Solivr n’était qu’une petite idée née en 2008. Celle-ci s’est transformée en entreprise grâce à vous, à vos commandes et votre soutien. Un grand merci.

Au fil du temps et du nombre grandissant de vos commandes, il fallait faire un choix: s’y mettre à fond et à temps plein ou tout arrêter. Arrêter, ce n’était pas l’ambition alors nous avons essayé de nous structurer, nous salarier.

Les difficultés liées au contexte palestinien ont commencé à être trop nombreuses, entrainant des ruptures de stocks importantes. Nos produits n’étant pas dispos toute l’année, notamment les keffiehs palestiniens, les revenus furent diminués mais pas les charges! Ces dernières sont devenues supérieures à nos recettes. Le gong sonne, nous sommes tombés KO, fin du game! Nous avons stoppé le salariat avant de s’endetter lourdement et pris du recul pour définir la suite du projet.

Mais les dégâts sont là. Aujourd’hui, nous avons quelques dettes auprès de nos partenaires palestiniens que nous espérons rembourser rapidement. Une relation de confiance s’est établie depuis ces nombreuses années et ils comprennent notre situation. Ils souhaitent que l’on continue le travail ensemble, mais nous hésitons. Qu’en pensez-vous?

Deux solutions:

  • rembourser ces dettes et arrêter l’activité. Trop triste…
  • passer la main à qui souhaite poursuivre le projet avec la même ambition, la même détermination, de longues années encore.

Une idée? Nous attendons vos retours et vos conseils pour prendre notre décision. Et si d’éventuels repreneurs sont intéressés… la porte est ouverte.