Par: Cheikh Yousef Abdel Wahab Abu Sneineh

Traduit par Solivr du site This Week in Palestine

Les musulmans en Palestine célèbrent plusieurs occasions saintes, parmi lesquelles l’Israe et le Mi’raj du prophète Mohammad (paix sur lui) de la Mecque à Jérusalem, l’Hejira prophétique ou la migration de la Mecque à Médine, Al-Mawlid et Nabawi du Prophète Mohammad (psl) et du mois sacré du Ramadan et de Laylat Al-Qadr, diversement traduits comme Nuit du décret, Nuit des mesures ou Nuit de la valeur.

Les occasions religieuses ont non seulement une signification spirituelle pour les musulmans, mais elles sont aussi des occasions de cohésion sociale et d’interaction. Pendant les célébrations religieuses, les familles musulmanes se rencontrent pour prendre de grands repas, se donner des cadeaux et passer du temps ensemble. En particulier, les femmes et les enfants sont bien pris en charge et les malades sont visités et consolés.

L’Isra’ et Mi’raj est l’une des occasions les plus sacrées pour les musulmans du monde entier. Il est observé le 27ème jour du mois de Rajab, le 7ème mois du calendrier islamique. Cet événement marque la nuit où Allah, ou Dieu, a emmené le Prophète Mohammad (pbsl) en voyage d’abord de La Mecque à Jérusalem, puis au ciel. Cela signifie le lien fort qui existe entre le Levant en général et la Terre Sainte en particulier et la Mecque. Le voyage du Prophète (pbsl) a eu lieu un an et demi avant le Hejira ou la migration vers Médine du Prophète (pbsl).

Dôme du Rocher. Photo par Ahed Izhiman.

L’ Isra’ et Mi’raj

Le prophète Mohammad (paix sur lui) est arrivé à Jérusalem et a mené des prières dans un rassemblement auquel ont participé tous les prophètes précédents. Le même soir, l’ange Gabriel a envoyé le message d’Allah au Prophète (psl). Cela indique clairement que le Prophète (psl) est le dernier des prophètes et des messagers d’Allah et que la terre est devenue musulmane par décret divin. Le Saint Coran déclare: «Exalté est celui qui a emmené Son Serviteur de nuit d’al-Masjid (mosquée) al-Haram à al-Masjid al-Aqsa, dont nous avons béni les environs, pour lui montrer nos signes. En effet, il est l’audition, la vue (Al-Isra ’17: 1).

À la suite de l’Isra’ et du Mi’raj, la ville de Jérusalem est devenue une ville sainte pour les musulmans du monde entier. En fait, c’est la troisième ville la plus sainte pour les musulmans après la Mecque et Médine en Arabie Saoudite. À cette occasion, des célébrations spéciales ont lieu à la mosquée Al-Aqsa, à laquelle assistent des érudits religieux musulmans, des imams, qui dirigent des prières dans les mosquées, et le public. Les imams font des discours et chantent des éloges prophétiques. Jusqu’au début du XXe siècle, il y avait une mèche de cheveux du Prophète dans le Dôme du Rocher que les musulmans avaient l’habitude d’embrasser à l’occasion de l’Isra’ et du Mi’raj. Lorsque les Ottomans ont quitté Jérusalem, ils ont emporté avec eux la mèche de cheveux qui est maintenant conservée à Istanbul, en Turquie.

Musulmans en prière à la mosquée Al-Aqsa. Photo de Tarek Bakri.

Le Hejira

Chaque année, des musulmans du monde entier célèbrent le Hejira du prophète Mohammad (psl) de la Mecque à la Médina dans la région du Hijaz en Arabie Saoudite. Symboliquement, le Hejira marque le début de l’établissement de l’état de l’islam à Médine. Le prophète Mohammad (pbsl) avait émigré avec son compagnon Abu Bakr Siddiq et accompagné de ses vénérables compagnons. À Medina, ils ont tous reçu un accueil très chaleureux des habitants de la ville, connus sous le nom d’Al-Ansar. Parce que le jour même où le Prophète (psl) et ses compagnons sont entrés à Médine, la ville s’est éclairée, elle s’appelle désormais Al-Madina al-Munawwara (la ville éclairée).

Dans la Médina, le Prophète (pbsl) a vécu avec les migrants et Al-Ansar et a médiatisé la réconciliation entre les tribus en conflit d’Aws et de Khazraj. En outre, il a initié la construction d’Al-Masjid al-Nabawi pour enseigner à ses compagnons et au peuple que l’islam est une religion de science, de foi et de travail acharné. Deux ans après avoir établi l’état d’islam, le Prophète (psl) a vaincu ses ennemis dans le célèbre Ghazwat Badr (bataille de Badr), qui est notée dans le Saint Coran. Il faut mentionner que les événements du Hejira sont souvent évoqués dans le Saint Coran.

Al-Mawlid an-Nabawi

Les musulmans célèbrent Al-Mawlid an-Nabawi, la naissance du prophète Mohammad (psl), le 12 Rabi ‘Al-Awwal (correspondant au 15 février) chaque année. Les musulmans croient que les prophètes Abraham et Issa, ainsi que la Bible et la Torah, ont prophétisé l’avènement du prophète Mohammad (psl). À cette occasion, on récite le récit de la naissance du Prophète (pbsl) et on chante les éloges prophétiques qui décrivent sa haute moralité, sa bonne conduite, sa générosité, sa sagesse et son caractère altruiste. En outre, des extraits du Hadith prophétique (biographie) et des enseignements du Prophète (pbsl) sont lus à haute voix. Le hadith révèle que l’islam est une religion divine et que les gens devraient rejoindre l’islam et faire preuve de connaissance, de foi et de sagesse, et donner un bon exemple. De plus, le Prophète (psl) a enseigné que l’islam est une religion de tolérance, de justice et d’amour. Parce qu’Al-Mawlid an-Nabawi signifie la naissance de la nation musulmane, tous les musulmans devraient apprendre les valeurs morales et la sagesse de l’islam et les exercer dans la vie réelle.

Puits des âmes sous le Dôme du Rocher. Photo de Shareef Sarhan.

Le mois saint du Ramadan et Laylat al-Qadr

Le Ramadan est le mois du jeûne et de la prière intensifs et les musulmans croient qu’Allah leur accordera une double récompense s’ils jeûnent et prient pendant le Ramadan. Pendant le ramadan, les musulmans subissent un processus d’auto-nettoyage physique et spirituel, et demandent à Allah le pardon et le salut.

Les musulmans croient que Laylat al-Qadr vaut mieux que mille mois. Au cours de cette nuit, l’ange Gabriel a révélé le Saint Coran au Prophète (psl). Les musulmans affluent en grand nombre à la mosquée Al-Aqsa où ils passent toute la nuit à prier et à prier.

Pendant le Ramadan, les liens sociaux entre musulmans sont renforcés. Les gens cassent le jeûne ensemble et les pauvres sont invités dans les mosquées pour se nourrir et prier gratuitement.

Aïd al-Fiter et Eid al-Adha

L’Aïd al-Fiter (Fête du petit déjeuner) marque la fin du mois de jeûne du Ramadan et est l’une des occasions les plus sacrées pour les musulmans. Son début est déclaré par les autorités religieuses la veille de la fête quand ils voient les premières lueurs du croissant de la lune croissante. Il est célébré avec un petit-déjeuner qui comprend généralement de la viande. Un mouton ou un veau est abattu et distribué en trois parties parmi la famille, les amis et les proches, et les pauvres.

L’Aïd al-Adha (Fête du Sacrifice) célèbre la volonté d’Abraham de succomber à la volonté de Dieu et de sacrifier son propre fils – mais Dieu lui a donné un agneau à abattre. C’est la fête la plus sainte pour les musulmans. Le pèlerinage à la Mecque entrepris ce jour-là, le Hajj, est l’un des cinq piliers de l’Islam, exigé des fidèles avec shahada, confession de foi; sala, prière; sciame, jeûne pendant le Ramadan; et zaka, l’aumône.

Pour l’Aïd al-Fiter et l’Aïd al-Adha, de délicieux biscuits de dattes appelés ka’ek et ma’moul sont cuits et joliment décorés, pour être servis avec une tasse de qahwa sada (un mélange spécial de café cuit longtemps temps et préparé sans sucre) aux visiteurs qui incluent souvent tous les membres de la famille élargie qui peuvent s’arrêter quelques minutes seulement pour échanger les dernières nouvelles et partager la vie de chacun, renforçant ainsi les liens familiaux et d’amitié.

Sheikh Abu Sneineh est l’imam, le professeur et le prédicateur de la mosquée Al-Aqsa. Il possède une maîtrise en charia islamique (droit) et se trouve actuellement dans le département du Waqf islamique à Jérusalem-Est.