En tant que musulman et actuel gardien des clés de l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, Adeeb Joudeh Al-Husseini considère l’église comme sa deuxième demeure. Il chérit de nombreux souvenirs d’enfance agréables d’expériences vécues dans ce sanctuaire alors qu’il était escorté par son père. Ici, il a également appris la véritable signification de la coexistence entre musulmans et chrétiens, profondément ancrée dans l’histoire et la culture palestiniennes.

Adeeb Joudeh AL-HUSSEINI

L’église du Saint-Sépulcre a été construite en 333 après JC par l’empereur romain Constantin, sept ans après que sa mère, la reine Helena, avait marqué l’emplacement du Golgotha ​​lors d’une visite en Terre Sainte. L’église est considérée comme la plus ancienne et la plus sacrée du christianisme. La tradition dit aussi qu’elle a été construite sur le rocher où Jésus a été crucifié.

Bien qu’il ait passé des années à lutter et à se battre avec les Croisés, le dirigeant musulman Saladin Al-Ayoubi croyait en la coexistence entre chrétiens et musulmans. Il ne souhaitait pas interdire la Terre Sainte aux pèlerins chrétiens et, dans un esprit de tolérance, il offrait le libre passage à tous les pèlerins authentiques. Le dirigeant sage a également cherché à suivre les pas du calife Umar Ibn Al-Khattab en accordant aux chrétiens la protection de leurs églises afin qu’ils puissent vivre en paix. Il a ordonné que les clés de l’église soient conservées par la famille Joudeh Al-Husseini Al-Ghodayya, les descendants du Prophète Muhammad (PSL). À l’époque, cette famille faisait partie de la noblesse de Terre Sainte et ses membres occupaient des postes de haut rang dans la ville et ses sanctuaires, principalement la mosquée Al-Aqsa. L’idée derrière la remise des clés à Joudeh Al-Husseini était de protéger l’église contre le danger en rappelant à tout successeur qui pourrait penser à détruire l’église du fait que les nobles de Jérusalem, musulmans très influents, détiennent ses clés.

Le feu sacré du Samedi Saint

Adeeb Joudeh Al-Husseini, le conservateur actuel, est assidu à l’ouverture de l’église tous les jours à 4 heures du matin et à la fermeture à 20 heures. En plus d’être le gardien des clefs de ce saint sanctuaire, Adeeb Joudeh Al-Husseini est également le détenteur du sceau du saint tombeau. La famille met son sceau sur la cire sacrée avant que le feu sacré ne se lève le samedi saint, qui marque le début de la célébration de Pâques. La famille Joudeh Al-Husseini dispose actuellement de 165 décrets royaux qui prouvent que la garde des clés appartient à cette famille depuis plus de 800 ans.

Article traduit par Solivr de This Week In Palestine