Article traduit de l’anglais de This Week In Palestine

Bethléem, Capitale mondiale de Noel, se prépare déjà aux festivités de fin d’années! Des dizaines de milliers de touristes affluent quotidiennement dans la ville et des dizaines de milliers sont attendus pour le jour de Noel! 

Suite à une demande croissante de nos clients et nos fans, nous sommes heureux de vous annoncer que nous allons rajouter une nouvelle catégorie à nos produits très prochainement! Il s’agit du bois d’olivier avec une sélection d’une trentaine d’objets de grande qualité!

En Palestine, et particulièrement à Bethléem, la sculpture sur bois d’olivier est une tradition profondément enracinée. Il est dit que cet artisanat est arrivé dans la région dès le quatrième siècle, parallèlement à l’avènement du pèlerinage chrétien. Cependant, le véritable tournant du développement de l’art du bois d’olivier a eu lieu autour du XIVe siècle. C’est à cette époque que les frères franciscains ont ouvert une école à Bethléem où, en plus d’enseigner des matières théoriques, ils ont également encouragé la fabrication de produits artisanaux en tant qu’activité génératrice de revenus. Les artisans ont rapidement appris les techniques de sculpture sur bois d’olivier et ont commencé à fabriquer divers objets religieux tels que croix, chapelet, mobilier liturgique ou scènes de la Nativité. Depuis lors, les familles spécialisées dans le métier transmettent les techniques de sculpture de génération en génération, de père en fils.

Le bois d’olivier a été choisi pour les sculptures car il est relativement plus facile à travailler que d’autres bois et peut être sculpté avec de simples outils à main. Il possède également une grande variété de couleurs naturelles et de profondeurs tonales, ce qui rend chaque pièce extraordinairement unique.

Aujourd’hui, le bien-être économique d’un bon nombre de familles de Bethléem dépend encore de l’artisanat en bois d’olivier. Tous les deux ans, il est nécessaire d’élaguer les oliviers afin qu’ils produisent davantage de fruits de meilleure qualité. De nos jours, bien que certaines branches d’olivier soient fournies par des villages situés près de Bethléem, la plupart viennent des régions de Naplouse et de Tulkarem où les oliveraies sont plus abondantes.

Un morceau de bois d’olivier traverse différentes étapes et implique souvent le travail de nombreux artisans avant de prendre sa forme finale, qui est prête à être vendue. De nos jours, afin de rendre le processus plus rapide, les artisans utilisent des perceuses pour créer des contours approximatifs d’objets. Des pièces de bois sélectionnées sont associées à des figurines finies qui jouent ici le rôle de moules. La machine copie leurs formes, aidant les parties les plus difficiles et les plus fastidieuses de la sculpture. Après cela, les artisans qualifiés ajoutent manuellement des détails tels que des ornements sculptés sur des croix ou des éléments faciaux sur des figurines de crèches. Lorsque la sculpture est terminée, les articles sont poncés et polis. La dernière étape consiste à enduire les figurines de cire d’olive qui leur donne un éclat naturel. À l’heure actuelle, les articles les plus prisés sont les crèches, les croix élaborées et les décorations pour arbres de Noël. Les pièces non religieuses ont également gagné en popularité et comprennent des ustensiles de cuisine, des dessous de verre, des chameaux ou des ânes.

Certains artisans locaux ouvrent leurs espaces de travail aux visiteurs pour leur permettre de suivre les étapes du processus de production. À Bethléem, deux des célèbres ateliers sont situés dans le quartier de la vieille ville. Dans les magasins situés juste à côté des ateliers, touristes et pèlerins du monde entier achètent des souvenirs en bois traditionnels.

Les sculptures sur bois d’olivier de Palestine ont également trouvé leur chemin dans le monde entier. Certaines coopératives et entreprises se spécialisent dans l’exportation de leurs œuvres d’art vers divers sites à l’étranger. De plus, grâce aux progrès de la technologie d’aujourd’hui, les beaux objets traditionnels peuvent également être achetés en ligne. En vendant les articles sur les marchés internationaux, les artisans sont en mesure de continuer à lutter pour la préservation de leur artisanat traditionnel tout en assurant leur subsistance.