Le violoncelliste palestinien Naseem Alatrash est né le 4 octobre 1991. Sa performance au violoncelle est créative, non traditionnelle et unique. Alatrash est un musicien accompli ayant une formation classique, profondément enraciné dans la tradition musicale arabe et influencé par le jazz et d’autres styles contemporains. Il a acquis la réputation d’élargir sans crainte les horizons du violoncelle sur la scène internationale en l’utilisant dans des contextes non traditionnels. Après avoir étudié au Conservatoire national de musique Edward Said en Palestine, il a suivi un programme de préparation à l’université en Allemagne. Alatrash a ensuite été le premier Arabe à se voir attribuer une bourse d’études complète basée sur le mérite présidentiel pour se rendre au prestigieux Berklee College of Music, à Boston, dans le Massachusetts, où il a obtenu les plus grands honneurs pour l’interprétation au violoncelle. Plus tard, il a obtenu une maîtrise en interprétation au violoncelle au Global Jazz Institute du Berklee College of Music, ainsi qu’un diplôme post-master.


Le violoncelliste palestinien Naseem Alatrash

Soliste, musicien d’enregistrement, musicien de chambre, compositeur et professeur, Alatrash poursuit sa carrière dans le domaine de la performance. En tant qu’éducateur, Alatrash est artiste enseignant au programme d’orchestre inspiré par Josiah Quincy El Sistema basé à Boston depuis 2014. Il a enseigné des ateliers d’improvisation pour violoncelle / musique arabe dans le monde entier, dans des institutions telles que la Interlochen Arts Academy du Michigan et Fedu Jazz Institute en République dominicaine.
En tant qu’interprète, Alatrash a participé à de nombreux festivals internationaux, dont le festival de jazz de Newport, le festival de jazz de la République dominicaine, le festival de musique d’Abou Dhabi, le festival international Zouk Mikael au Liban, le festival de jazz de Nancy, le festival Beit Aldeen au Liban, Aix-en-Provence Festival et Festival de Jerash. Il a joué dans des lieux prestigieux tels que le Kennedy Center, le Lincoln Center, le Lincoln Theatre, le Wigmore Hall, le Koerner Hall, le Schoenberg Hall de l’Université du Michigan, la série Ann Arbor Music, le NYU Abu Dhabi Arts Centre, le Royal Opera of Oman, Le Royal Albert Hall et le Concertgebouw d’Amsterdam. Il a joué aux côtés de musiciens de renommée mondiale, dont Ron Carter, Roger Waters, Terri Lyne Carrington, Eugene Friesen, Kenny Aronoff, Rami Jaffee, Luis Conte, Javier Limon, Jorge Drexler, Alejandro Sanz, Scott Page de Pink Floyd, Carmine Rojas de David Bowie, Mike Garson de David Bowie et beaucoup d’autres.

Alatrash a été salué par les médias du monde entier, notamment The National et Al Arabiya, pour son arrangement musical de la chanson des Beatles, «Drive My Car». En collaboration avec l’émission de radio de Public Radio International, The World et le Berklee College of Music, il a arrangé / adapté la chanson des Beatles avec une touche arabe. Le monde de PRI, The World, a publié la chanson le jour de la levée de l’interdiction de conduire des femmes saoudiennes, afin de célébrer cet événement.
Alatrash continue à être une voix pour la culture palestinienne et un défenseur de sa musique. Il fait des tournées internationales avec le Rivers of Sound Large Ensemble d’Amir ElSaffar. Il a récemment rejoint The Global Messengers, un projet du célèbre pianiste panaméen Danilo Pérez qui vise à retrouver la fonction de l’artiste en tant qu’outil permettant de rediriger l’humanité dans une direction positive. En outre, il se produit avec le légendaire oudiste / violoniste virtuose américano-américain Simon Shaheen, avec l’orchestre national arabe, et avec ses cordes Duo Qawsaan et Trio Ayn.

Article traduit de l’anglais de This Week In Palestine par solivr