Par: Aisha Mansour traduit du site This week In Palestine

Préserver les traditions et expérimenter avec l’innovation

J’ai d’abord expérimenté la cuisine sacrée lors d’une soirée tacos au Garage Restaurant à Ramallah à l’automne dernier. Chaque assiette était servie avec des tacos au tofu ainsi que du riz et des haricots. Des saveurs subtiles mais distinctes ont émergé à chaque bouchée. Quelques mois plus tard, le créateur et chef de la Cuisine Sacrée, Izzeldin Abdul Aziz Bukhari, s’est proposé de préparer un dîner de collecte de fonds avec des salades d’épinards, de betteraves, de feta et de poivron farci au quinoa.


Photo prise par Rasha Sansur

Izzeldin explique que l’initiative de la cuisine sacrée offre l’occasion de combiner sa passion pour la nourriture avec les divers éléments de ses racines ancestrales. Ses descendants sont arrivés à Jérusalem en 1616 en provenance de Bukhari (Ouzbékistan) pour établir un centre soufi, qui existe toujours près du Haram dans la vieille ville. Chaque jeudi, après la méditation, les Boukhariens préparaient un repas à partager avec la communauté. Sacred Cuisine adopte les bonnes pratiques et les principes avec lesquels Izzeldin a grandi dans sa famille soufie à Jérusalem: préparer un aliment simple, acquis avec un minimum de dommages et de souffrances afin de nourrir sa communauté. Le menu consiste donc en des repas végétaliens et végétariens à base de produits locaux, d’ingrédients naturels et d’un emballage minimal. Selon Izzeldin, sa nourriture vise à assurer un gagne-pain durable tout en rappelant l’histoire et les faits pour le mangeur consciencieux.

Vous pouvez découvrir la cuisine sacrée à travers ses cuisines pop-up sur les marchés locaux à travers la Palestine, ainsi que lors de soirées spéciales organisées par des restaurants locaux. En plus de préparer des repas dans des cuisines éphémères et des restaurants locaux, Izzeldin développe une gamme de produits végétaliens pour ses fidèles végétaliens et soucieux de leur santé. Vous pouvez acheter du pesto végétalien, du gâteau au fromage à l’avocat et du gâteau au fromage à la myrtille. Izzeldin explique qu’il utilise autant que possible les produits locaux pour créer ses produits. Les gâteaux au fromage végétaliens, par exemple, sont édulcorés avec de la debess (mélasse de raisin) et aromatisés à l’eau de rose. De nombreuses recettes végétaliennes contiennent des ingrédients très difficiles à trouver ici.

De plus, Sacred Cuisine organise une série d’aventures de randonnée et de cuisine à partir du printemps. Les participants apprendront à chercher des plantes sauvages comestibles et à les cuire dans la nature. Le premier événement se concentrera sur la fabrication de maqluba à l’état sauvage. Sacred Cuisine collabore également avec la Fondation Al-Ma’amal à Jérusalem pour mettre au point une série de visites gastronomiques afin de célébrer et de préserver le savoir-faire et les recettes de nos ancêtres, contrant ainsi l’appropriation par Israël de notre culture culinaire autochtone. Au cours des cinq prochaines années, Izzeldin espère élargir sa gamme de produits végétaliens et créer une communauté de consommateurs consciencieux. Il envisage que Sacred Cuisine serve de plate-forme à d’autres chefs et producteurs aux vues similaires.

Vous pouvez suivre Sacred Cuisine sur Facebook et Instagram pour obtenir les dernières nouvelles sur les événements à venir et les opportunités de restauration. Vous pouvez également contacter Izzeldin à l’adresse thesacredcuisine@gmail.com ou au 058-442-5568.

Izzeldin a généreusement partagé sa recette de salade d’épinards, de betteraves et de féta.
Salade de betteraves et d’épinards
Avec sumac, vinaigrette à la mélasse de raisin (Debess)

Recette pour 5 portions

Ingrédients
1 bouquet d’épinards
1 betterave moyenne
1 poignée de noix grillées
1 poignée de feta en cubes

Pour la vinaigrette
2 cuillères à soupe de mélasse de raisin (debess ‘ennab)
½ cuillère à café de sumac
½ cuillère à café de poivre noir fraîchement concassé
2 cuillères à soupe de jus de citron
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de vinaigre de gingembre
Sel au goût

Instructions
Lavez, épluchez et coupez la betterave, en jetant les extrémités, puis déchiquetez-la.
Faire griller les noix dans une casserole sur la cuisinière à feu doux, en secouant fréquemment la casserole pour éviter les brûlures.
Retirez les tiges des épinards et jetez les feuilles non désirées. Ensuite, lavez, rincez et hachez les feuilles en rubans de ¼ de pouce.
Couper la feta en cubes.

Servir
Mélanger les épinards avec une petite quantité de vinaigrette. Séparément, mélanger la betterave râpée avec la vinaigrette en laissant un peu de vinaigrette sur le côté pour plus tard. Placez d’abord les épinards dans le bol de service, puis montez la betterave râpée au centre. Ajouter la féta, puis saupoudrer les noix. Terminez en ajoutant davantage de vinaigrette (à votre convenance) et dégustez-le avec des amis ou des amants. Sahha!

Aisha Mansour passe son temps libre à faire à manger et à s’occuper de son poulet et de son chien baladi, Sam. Elle blogue sur www.seasonalpalestinian.wordpress.com. Elle est également cofondatrice de l’initiative de volontariat Sharaka, qui vise à soutenir les petits agriculteurs palestiniens.