Par Lucy Hishmeh

Noël est proche! En Palestine, cette fête a une saveur particulière. Après tout, la Palestine abrite Bethléem, la ville au centre des célébrations de Noël dans le monde entier, le lieu où Jésus-Christ est né il y a deux millénaires. Certains chrétiens célèbrent la veille de Noël le 24 décembre, selon le calendrier grégorien; Les chrétiens d’Est, cependant, célèbrent Noël le 6 janvier, selon l’ancien calendrier julien.

Les chrétiens palestiniens – qui, dans la première moitié du XXe siècle, représentaient environ 20% de la population – ont diminué en nombre ces dernières années. Aujourd’hui, les chrétiens palestiniens ne comptent que 50 000 personnes en Cisjordanie et environ 150 000 en Israël. Mais un grand nombre de touristes chrétiens célèbrent Noël en Palestine avec des chrétiens et des non-chrétiens locaux, comme cela a été déclaré fête nationale par le président Mahmoud Abbas il y a quelques années.

L’arbre de Noël de Bethléem avec l’église de la Nativité à l’arrière-plan.

Noël en Palestine est marqué par des services religieux et des célébrations sociales qui incluent des événements familiaux et des rassemblements sociaux, des cadeaux, des défilés, des dîners du Père Noël et de Noël. Les fêtes sociales commencent par de grandes manifestations rassemblant des milliers de personnes et organisées autour de l’allumage de sapins de Noël dans les centres des grandes villes chrétiennes de Cisjordanie, à Bethléem d’abord, à Ramallah et dans d’autres villes. Ces dernières années, chaque paroisse a commencé à célébrer l’allumage de son arbre de Noël. Les activités sociales et religieuses emplissent les villes et les villages chrétiens palestiniens d’esprit de Noël.

Alors que, par nature, Noël est un motif de joie, il est aussi pour certaines personnes une période de tristesse. Beaucoup vivent en dessous du seuil de pauvreté et Noël peut être une source de stress et d’anxiété sociale, car certaines familles n’ont tout simplement pas l’argent supplémentaire nécessaire pour acheter des cadeaux à leurs enfants, à leur famille élargie et à leurs amis. Beaucoup sont attristés, ont perdu des proches qui se trouvent dans des prisons israéliennes ou sont affligés par des proches tués par les forces israéliennes. Par conséquent, parallèlement aux préparatifs religieux de Noël qui commencent pendant la période de l’Avent, les bénévoles de la paroisse préparent diverses activités sociales, notamment des fêtes de Noël, des fêtes du Père Noël et des bazars de Noël; ils recueillent des dons de particuliers ou d’entreprises et d’institutions, telles que des banques, afin de collecter des fonds leur permettant d’aider les personnes dans le besoin. En plus du soutien matériel, les volontaires organisent également des visites sociales avec des personnes isolées et des familles, dans l’espoir de leur permettre de vivre la joie de Noël.

De plus, à Bethléem, Noël est un exemple de la façon dont les Palestiniens persévèrent et tiennent à profiter de fêtes festives, tout en vivant sous l’occupation militaire israélienne qui impose de grandes difficultés à la population, restreint sa liberté de mouvement, compromet ses moyens de subsistance et diminue son bien-être économique et social. Malheureusement, l’occupation et sa politique ont transformé Bethléem en ghetto autour duquel Israël continue de resserrer les liens avec l’empiétement et le développement des colonies de peuplement, l’accès restreint aux routes et la mise en place de zones de sécurité, de points de contrôle et d’installations militaires.

Mais malgré la situation difficile, la veille de Noël, des lumières et des banderoles sont placées tout autour de Bethléem. On peut entendre des chants de Noël partout sur la place animée de la crèche. La ville se prépare pour un défilé de deux heures, au cours duquel des éclaireurs marchent tout en jouant de la musique de Noël à la batterie, à la cornemuse, aux cors et aux clairons. Des Palestiniens, des pèlerins et des touristes se précipitent à Manger Square pour célébrer l’entrée du patriarche dans l’église de la Nativité, apportant la Sainte Lumière de l’église du Saint-Sépulcre, accompagnée par des troupes de reconnaissance de toute la Palestine jouant des chants de Noël. La messe de minuit à l’église de la Nativité est retransmise en direct dans le monde entier sur différentes chaînes satellite et dans différentes langues.

Défilé des scouts palestiniens dans la rue de l’Etoile

Bethléem vous invite à vivre et à explorer le caractère unique du Noël palestinien: participez à des défilés de reconnaissance, écoutez des chorales sur les places publiques, assistez à la messe de minuit à l’église de la Nativité avec des dignitaires et diplomates nationaux et internationaux, et expérimentez de nouveaux goûts, de nouvelles saveurs et différentes fêtes culturelles et traditionnelles de Noël. Vous êtes invités à participer à cet esprit unique en étant là!

La veille de Noël, dans les villes palestiniennes, on peut voir des familles quitter l’église après la messe du soir, se saluer et se rendre chez elles pour apporter la touche finale au dîner de Noël – et pourquoi pas? Noël est le moment des réunions de famille. les gens discutent, mangent et boivent en attendant que le père Noël apporte ses cadeaux. Noël a sa propre saveur, avec des plats spéciaux, des biscuits, des chocolats et du café. Noël crée une atmosphère unique, avec des échanges de visites entre parents et amis. C’est une occasion pour les personnes qui sont généralement occupées par leur routine quotidienne tout au long de l’année de se réunir et de se rencontrer. Noël est ce que nous en faisons.

Lucy Hishmeh est titulaire d’un BA en littérature anglaise et d’une MA en méthodes d’enseignement de l’anglais de l’Université de Birzeit. Avec plusieurs années d’expérience en gestion, Lucy est directrice des relations publiques de l’Université ouverte Al-Quds depuis neuf ans et a récemment rejoint le personnel académique en tant que chargée de cours.