Traduit de l’anglais du site This week in Palestine

Douze kilomètres au nord-est de Ramallah, Taybeh compte environ 1 500 habitants. De son emplacement sur une colline rocheuse de 869 mètres, le village surplombe la nature sauvage, la dépression de la vallée du Jourdain, Jéricho et la mer Morte.

L’histoire de Taybeh remonte à plus de 5 000 ans, à l’époque de sa colonisation par les Cananéens. La Bible hébraïque appelle l’endroit Ophrah; cependant, à l’époque de Christ, l’endroit était déjà connu sous le nom d’Aphram, qui est censé être son nom cananéen original. Selon l’évangéliste Jean (11:54), Jésus y aurait trouvé refuge après avoir accompli le miracle de ressusciter Lazare.

Les croisés ont fortifié Aphram avec le château de St. Elias. On croit que la forteresse a été attaquée en 1187 par Saladin, qui avait son campement à Tell Al Assur, un point élevé qui dominait la région. Saladin est également considéré comme la personne qui a changé le nom du village en Taybeh. La légende locale dit que le chef a été affecté par la gentillesse et la bonté des habitants d’Aphram. Le nom, cependant, ressemblait beaucoup à «afra», ce qui a un sens négatif, «plein de poussière». Saladin pensait que le nom du village contredisait le caractère de ses habitants. À partir de ce jour, le village s’appelait Taybeh (bonté).

Taybeh vaut vraiment le détour!

Les habitants de Taybeh appartiennent à trois confessions chrétiennes: latine (catholique romaine), grecque orthodoxe et melkite (grecque catholique). Toutes les communautés célèbrent Noël selon le calendrier occidental, le 25 décembre, et Pâques est célébrée ensemble selon le calendrier oriental. Chaque dénomination a sa propre église dans le village, qui est généralement ouverte pour les offices du dimanche matin.

Il y a aussi une quatrième église… ou plus précisément, ses ruines. Le bâtiment byzantin de premier plan connu sous le nom de Al-Khader (ou Saint George) est situé à l’est de la ville. Les visiteurs peuvent toujours voir deux chapelles: un portique d’entrée, un escalier et un baptistère cruciforme bien conservé.

Un autre site intéressant est la maison de 250 ans qui se trouve dans la cour de l’église latine. La maison a été habitée jusqu’en 1974. Elle est connue sous le nom de maison palestinienne ou maison de parabole, car son mobilier domestique et agricole illustre le contexte de nombreuses paraboles bibliques et offre une configuration possible de la grotte de la Nativité à Bethléem. L’ancienne structure dispose de chambres sur trois niveaux pour accueillir la famille, les grands animaux et les animaux plus petits.

Taybeh est devenue célèbre pour abriter la première brasserie palestinienne, Taybeh Brewing Company. Depuis 2005, la ville a pris de l’importance chaque année en septembre / octobre, en accueillant la fête annuelle de la bière, qui attire de nombreux visiteurs locaux et internationaux. L’événement vise à promouvoir non seulement la célèbre bière, mais tous les produits locaux fabriqués dans le village. Cette année, le festival aura lieu les 24 et 25 septembre et comprendra divers spectacles de musique et de danse, ainsi qu’un large choix de plats locaux.

Découvrez d’autres destinations intéressantes sur www.visitpalestine.ps. Pour plus d’informations, contactez le Centre d’information de la Palestine à Bethléem à l’adresse info@visitpalestine.ps ou appelez le (02) 277-1992.