Mot-clef : Chorba

Le freekeh, tu ne sais pas ce que c’est?

Tu souhaites nous aider, autrement qu’en plantant des oliviers (ce qui est déjà pas mal en soit), mais tu ne sais pas ce qu’est le freekeh palestinien?

freekeh

No problem, en quelques liens, nous allons te montrer en quoi cette céréale palestinienne est une tuerie culinaire. Au sens figuré bien sur, car au sens propre, ce sont plutôt les palestiniens qui galèrent au quotidien à labourer leur terre. Entre les pénuries d’eau, les difficultés à contourner le mur ou les checkpoints fermés, les agriculteurs palestiniens luttent! Le made in Palestine a un prix et nous nous battons pour qu’ils puissent exister!!!

Du blé

Le freekeh, c’est du blé récolté vert, concassé et grillé. On l’utilise pour faire la chorba frik, chez les algériens notamment. Mais c’est aussi une base, l’équivalent du riz ou du boulgour par exemple. Il sert d’accompagnement pour une multitude de plats moyen-orientaux. Notamment le très connu Maqloubeh, le plat servi retourné!!

Healthy!

Et c’est surtout une source de fibres, de protéines, et de nombreux autres bienfaits, clamé dans tous les magazines tendances. Facile a préparer et bon pour la santé, le freekeh devient naturellement la céréale à la mode… encore aujourd’hui! Alors, faites vous du bien!

Recette: Chorba algérienne au frik

Nous vous présentons une recette de Chorba algérienne, au  Freekeh de Palestine, la céréale à la mode et aux multiples bienfaits.  C’est une recette parmi de nombreuses existantes. De l’Est à l’Ouest algérien, les avis divergent sur la composition et la réalisation de la traditionnelle Chorba.  Pour ménager les susceptibilités, notre recette est celle réalisée dans la région de Chlef, à l’Ouest d’Alger. Consommée pendant le mois de Ramadan, à la rupture du jeûne, lors de fêtes et mariages, tout au long de l’année, été comme hiver, c’est le plat incontournable. Il existe la version avec vermicelles, langues d’oiseaux ou frik.

Chorba algérienne au frik de Palestine

Les ingrédients

Pour environ 6 personnes:

environ 100gr de frik/freekeh palestinien
– 1 courgette
– 1 moitié de poivron vert
– 2 tomates fraîches
– 1 carotte entière
– 1 pomme de terre (taille moyenne)
– 1 oignon entier râpé ( et non coupé)
– quelques morceaux de moutons soigneusement choisis ( plutôt les côtes)
– 1 cuillère à soupe de tomate concentré
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– quelques branches de coriandre
– 1 branche de menthe
– une pincée de sumac (ce n’est pas très orthodoxe, certes, mais pourquoi se priver d’une épice délicieusement surprenante?)
– sel, poivre

Temps de préparation : 15 mn. Temps de cuisson : 30 mn.

La recette

Légumes entiers, pour la chorba frik algérienne

Faire revenir le mouton, l’oignon, l’huile d’olive, le sel, le poivre, le sumac (pour donner un goût citronné à la viande) et une cuillère de tomate concentrée, pendant 5 min dans une grande cocotte.

Ajouter ensuite environ 1L d’eau et mettre les légumes épluchées mais entiers (c’est important). Faire cuire le tout 1 demi-heure.

Retirez ensuite tous les légumes. Conservez le bouillon dans la cocotte. Mixez les légumes jusqu’à en obtenir une bouillie. Remettre les légumes mixés dans la cocotte. Ajouter le frik.

Laissez mijoter le tout 10 minutes environ.

A la fin, ajoutez la coriandre et menthe fraiches coupées.

Conseils

Il est répandu d’ajouter quelques branches de persils dans la Chorba. Or, seule la coriandre est utile pour apprécier pleinement ce plat. A servir très chaud avec un filet de citron!

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos recettes de chorba frik et vos photos, nous les publierons.

– environ 100gr de frik/freekeh palestinien
– 1 courgette
– 1 moitié de poivron vert
– 2 tomates fraîches
– 1 carotte entière
– 1 pomme de terre (taille moyenne)
– 1 oignon entier râpé ( et non coupé)
– quelques morceaux de moutons soigneusement choisis ( plutôt les côtes)
– 1 cuillère à soupe de tomate concentré
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– quelques branches de coriandre
– 1 branche de menthe
– une pincée de sumac (ce n’est pas très orthodoxe, certes, mais pourquoi se priver d’une épice délicieusement surprenante?)
– sel, poivre