Mot-clef : Commerce equitable

Huile d’olive de Palestine disponible

Notre nouvelle huile d’olive de Palestine est disponible en ligne.

huile-olive-palestine

C’est chose faite, l’huile d’olive tout juste arrivée la semaine dernière est disponible sur notre boutique en ligne. C’est une nouvelle variété que nous vous proposons cette fois. La « Rumi », dont la réputation en Palestine n’est plus à faire, mais totalement méconnue en France. Des oliviers centenaires? Millénaires? … Humm…ça ne laisse présager que le meilleur. Notre huile d’olive de Palestine est certifiée agriculture biologique et commerce équitable. D’autres billets arrivent pour vous la présenter comme il se doit!

800 oliviers à planter en Palestine

800 oliviers!!!

oliviers - Rumi

Quelle agréable nouvelle! Cette année 2013, nous avons collecté au travers de notre opération Trees for Life, 800 oliviers à planter en Palestine. 800! C’est énorme. Pourquoi? Parce qu’un olivier, ce n’est pas un arbre quelconque. C’est un arbre qui vit aussi longtemps que la terre qui le supporte le lui permet. Non pas 10 ans, 50 ans, 100 ans, mais 1000 ans, si ce n’est plus. Les oliviers millénaires en Palestine sont très nombreux, ils sont appelés « Rumi » , romain en arabe, en référence à l’époque où l’empire romain s’étendait en Palestine. Ces oliviers millénaires donnent une huile d’olive unique, mondialement réputée – que nous proposerons d’ailleurs très bientôt sur notre site. Imaginez, l’olivier qui a été planté grâce à vos dons, donner des fruits pendant 1000 ans. Incroyable!

Pour rappel, le programme Trees for Life a été initié par la Palestinian Fair Trade Association, notre partenaire en Palestine, oeuvrant auprès d’agriculteurs et producteurs palestiniens. Cette association dispose d’une certification commerce équitable et agriculture biologique, garantissant ainsi la qualité de son travail, et de ses produits. L’association sélectionne sur dossier les agriculteurs qui bénéficieront des oliviers offerts dans le cadre de ce programme. La sélection est stricte: adhérer au programme et à la charte de l’association (respect du commerce équitable et de l’agriculture biologique), développer l’agriculture dans le respect des traditions palestiniennes, scolariser les enfants, avoir subi la perte de terre, vol, ou oliviers brulés ou arrachés, donner du travail aux villageois, et réserver la production d’olive et d’huile à l’association qui la rachète au juste prix (non pas la brader aux premiers offrants).

La plantation va débuter d’ici quelques semaines. Janvier et Février sont les mois privilégiés pour la plantation d’oliviers en Palestine. Le programme Trees for life continue bien évidement en 2014 et nous espérons vous compter nombreux à nous soutenir.

Nos keffiehs presque équitables

Depuis le lancement de notre boutique, nous proposons un keffieh « Made in Palestine », authentique et de qualité. Une certification officielle « commerce équitable » serait logiquement un plus, autant pour rassurer le client sur l’origine du produit, la qualité, les conditions de fabrication, et l’engagement à respecter, que pour améliorer les conditions de travail du fabriquant. Ceci étant, connaissant l’état du commerce du keffieh en Palestine, autant dire qu’elle est quasi… inutile.

En effet, nos keffiehs ne sont pas certifiés équitable sur l’emballage, mais l’histoire du produit, son origine, sa situation actuelle, font qu’ils le sont. Plus aucune fabrique de keffiehs ne tourne ou presque. Les dernières se comptent sur les doigts d’une main. En particulier une, celle de M. Hirbawi, la plus connue de tous, car la plus importante depuis le début de la fabrication de ce foulard il y a plusieurs décennies maintenant. Cette fabrique fut le sujet de nombreux reportages, dans les plus grands journaux internationaux. Dans ces articles, toujours les mêmes mots, les mêmes propos: l’activité du keffieh « Made in Palestine » tend à disparaitre. Faute à la Chine, faute à l’Inde, faute aux importateurs qui inondent le marché d’un ersatz de keffieh, parce qu’il ressemble, de loin, voire de très loin, au véritable keffieh palestinien. Ce n’est pourtant qu’une copie jetable après quelques lavages, à un prix imbattable. C’est une concurrence indirecte, mais qui fait de l’ombre au keffieh traditionnel. Les palestiniens les plus inquiets pour ce tissu noir et blanc, qui symbolise une lutte, un peuple, s’unissent contre cet envahisseur mais cela ne suffit plus. Il faut un souffle nouveau, un souffle venant de l’extérieur pour que cette activité puisse perdurer. C’est ce que nous essayons de faire, en distribuant les keffiehs Hirbawi en France.

Une certification commerce équitable est nécessaire quand un même produit local, de consommation courante – comme le riz, l’huile d’olive, le sucre –  est fabriqué aussi bien par des industriels en quantité importante, que par des petits fabricants de la région, qui eux, ont toujours vécu de cette fabrication artisanale. Ces artisans sont souvent alors contraints de fermer boutique, vendre leur terre, leurs outils de travail, pour laisser place nette, entraînant perte de revenus, régression sociale et parfois misère. Une certification commerce équitable est nécessaire donc lorsqu’une activité ancestrale vivrière se meurt face à une concurrence industrielle galopante, écrasant tout sur son passage, à l’image des industries céréalières, des fruit ou des agrumes…

Or, pour nos keffiehs de Palestine, il n’y a tout simplement plus personne qui les fabrique. Il n’y a aucune industrie qui confectionne le véritable et authentique keffieh « Made in Palestine ». Les gens qui achètent un foulard ressemblant à un keffieh ne savent pour la plupart rien de ce qu’il représente. Après qu’il ait été porté sur un podium de mode, puis par un chanteur sur scène ou un acteur au cinéma, la demande explose. La Chine et l’Inde fabriquent alors en masse. Pendant ce temps, le véritable keffieh palestinien meurt. Plus personne n’en veut.

Tous ces éléments, plus le fait que nos prix d’achats soient ceux proposés par Hirbawi, sans négociation tant notre but est de voir ce commerce repartir, font qu’il n’y a aucun doute. Nos keffiehs sont bel et bien équitables, éthiques et authentiques.

Crédit photo: l’une des deux machines à tisser encore en activité de la fabrique Hirbawi

Cours à travers la Palestine!

Courir à travers la Palestine…une idée un peu folle non? Pas si folle apparemment. Une ONG américaine, On the Ground, lance en Février 2012 un évènement sportif et humanitaire assez surprenant: courir à travers la Palestine pour récolter des fonds et planter des milliers d’oliviers. C’est la seconde opération de ce genre. Cette année, l’ONG a réalisé l’opération « Run across Ethiopia », une course à travers l’Éthiopie. 210 miles, soit 330 kilomètres en 10 jours, et 200 000 dollars récoltés pour y construire des écoles.

Cette seconde opération est réalisée en partenariat avec Palestine Fair Trade Association, une association palestinienne œuvrant pour le développement du commerce équitable en Palestine, composée de plusieurs centaines de petits producteurs regroupés en coopératives: huile d’olive, miel, dattes, sésame, zaatar et plein d’autres produits locaux sont développés et certifiés équitables, parfois bio. Cette évènement permettra de replanter des milliers d’oliviers, reconstruire des écoles, financer des agriculteurs grâce aux fonds récoltés.

A vos baskets!