Mot-clef : Douane

Keffiehs, huile d’olive, dattes medjoul

Et si on vous parlait un peu d’huile d’olive de Palestine, de dattes medjoul et de keffiehs palestiniens?

rumi-kufyah

Good news my friends! Notre huile d’olive bio et équitable made in Palestine est arrivée… pas loin d’ici, en Allemagne. Nous avons fait venir notre huile d’olive de Palestine via un importateur allemand. D’ici quelques jours, notre petite merveille biologique au goût parfumé et délicat sera disponible à l’achat en ligne!

Les dattes medjoul arrivent aussi! En effet, on vient d’apprendre aujourd’hui qu’elles seront déchargées à Marseille dans quelques heures. Soit une petite semaine d’attente encore et nos dattes medjoul 100% palestiniennes seront dans vos frigos!

Et les keffiehs? Ben les keffiehs… sont à seulement quelques kms du bureau mais retenus par la douane… Nouveau problème de documents.

Nous vous avertirons via  facebook ou Twitter dès la dispo de ces 3 produits.

Pourquoi peu de keffiehs ?

C’est la question!

machines

Avant d’y répondre, petit retour en arrière. Nous travaillons depuis 5 ans maintenant avec la fabrique palestinienne de keffiehs. Nous importons quasi chaque mois plusieurs centaines de keffiehs noir et blanc, rouge et blanc, et couleurs. Au tout début de notre partenariat (lorsque nous étions en AE), les transactions avec la fabrique s’apparentaient à du bricolage: transfert western union, factures absentes, délais aléatoires, qualité des keffiehs à améliorer, colis retenus en douane trop souvent. Puis, une fois la SARL créée et voyant que nous commandions de plus en plus de keffiehs, nous avons imposé notre façon de travailler lors de notre dernier voyage en Palestine: amélioration de la qualité des keffiehs, respect des délais indiqués, transferts bancaires, factures, numéro de suivi, etc etc…

Ce changement fut difficile pour la fabrique, habituée à travailler pour le marché local ou jordanien et de façon ponctuelle avec des assos pour de petites quantités. Soit un colis vite préparé, ça va très bien, on ne se tracasse pas avec les formalités bancaires, administratives et douanières. Sans compter les assos qui achètent sur place et ramènent quelques keffiehs dans leur bagages.

Mais, rien ne se passe comme prévu depuis plusieurs mois, pour ces raisons et d’autres:

– la notoriété et les personnes négligentes: nous avons fait connaitre la fabrique en France et dans les pays francophones. Très souvent, des personnes souhaitant faire comme nous, nous demandent de nous filer nos contacts :).  D’autres contactent directement la fabrique en Palestine. Parfois, la fabrique nous renvoie les demandes mais parfois elle y répond. Ok, très bien, ça ne nous pose pas de problème que d’autres fasses pareils. Mais lorsque ces personnes passent leur commande, elles ne se tracassent pas avec toutes les formalités citées plus haut : transferts bancaires, qualité des keffiehs, exiger une facture conforme, exiger une packaging list, etc…Là, c’est un problème. Surtout que nous avons constaté que ces personnes ne travaillent pas dans la durée mais pour quelques commandes seulement.

– douane: la douane française n’est pas dupe, les produits qui viennent toujours avec des défauts de facture, d’un même expéditeur, sont très contrôlés. Or nous importons de gros volumes donc nos cartons ne passent pas inaperçu, soit un contrôle quasi systématique.

– envoi en express: pour que les produits arrivent plus vite, nous ne faisons pas transiter la marchandise par bateau comme nos dattes, savons, huiles d’olive, épices, mais par avion. C’est donc Chronopost  qui fait office de transitaire et se charge du dédouanement. Autant dire que ce n’est pas un choix qui joue à notre avantage.

– confection ralentie: du fait que la fabrique travaille sur de petites commandes, nos grosses demandes sont ralenties. La fabrique mets de plus en plus de temps à réaliser nos commandes et nous envoie ce que nous n’avons pas demandé.

– facture trafiquée: il arrive qu’entre le bureau d’envoi en Palestine et l’arrivée en France, les factures disparaissent ou sont trafiquées. Ainsi, lors du contrôle en douane, la facture ne correspond pas aux produits, ce qui signifie une amende à payer pour fausse déclaration. C’est ce qui vient de se passer pour notre dernier gros arrivage.

– et d’autres points encore…

Conclusion:

Soit nous arrêtons de travailler avec la fabrique car soulés de toujours essayer de faire respecter notre façon de faire. Nous nous concentrerons sur l’huile d’olive, les dattes et d’autres produits.

Soit nous continuons mais allons encore devoir changer de méthode: finis les envois par avion, avec Chronopost comme transitaire. Nous allons demander à un partenaire en Palestine de nous préparer des palettes pour transport par bateau. Nous allons ainsi augmenter les volumes de commande et imposer un délai de fabrication (en accord avec nos principes éthiques bien évidemment :) ). La fabrique nous a confirmé que nous étions l’un des meilleurs clients en dehors de Palestine alors pourquoi devons nous subir toujours ces désagréments?

Bref, dans cette histoire, les plus lésés, c’est vous, bien avant nous. Des questions? « Euh, quand est ce que les keffiehs seront en ligne? » :))

Dattes de Palestine dédouanées

Nos dattes de Palestine sont arrivées au port de Marseille.

eur1-p

Ouf de soulagement! Nos dattes de Palestine nous seront remises très vite. Ces 2 documents, que nous attendions depuis plus d’une semaine sont arrivés. Ils sont importants pour le dédouanement. Le premier, au premier plan, est lié à la marchandise, remis par les autorités portuaires au départ du cargo, le second est un document des autorités palestiniennes indiquant l’origine précise de nos dattes medjoul. Une origine 100% palestinienne of course! Pas de place pour les fausses dattes palestiniennes ici. Nous allons pouvoir les récupérer rapidement et les proposer à la vente sur notre boutique ici: dattes medjoul de Palestine.

Les keffiehs de Palestine bloqués

Keffieh "Made in Palestine"

Les véritables keffiehs de Palestine que vous attendez tous sont bien arrivés en France… mais pas dans nos locaux!

Malheureusement, pour la seconde fois, nos keffiehs palestiniens sont bloqués en douane française, à Roissy. Il manquerait un document certifiant l’authenticité et l’origine du produit.

Bon, au premier abord, cette réclamation nous semblait bizarre en se disant qu’une nouvelle procédure venait de nous tomber sur la tête. Nous n’avions jamais eu à prouver cela auparavant. Puis, en y réfléchissant bien, il vaut mieux ça plutôt que de se retrouver avec un keffieh palestinien Made in China autour du cou, n’est ce pas?

Au moins, chers amis, même si de notre coté il n’y a jamais eu de doutes, vous aurez la certitude que nos keffiehs sont bien fabriqués en Palestine, la douane française s’en porte garante! (Chez Soliv’r, nous essayons toujours de voir le bon coté des choses, cela nous aide à patienter face à des délais de livraison interminables et des frais supplémentaires en suspens.)

N’hésitez pas à nous contacter (contact[@]solivr.fr) pour être informé de la disponibilité prochaine des keffiehs.