Mot-clef : Gestion

Epuisé !?

Vous aussi, vous êtes déçus de voir la mention « épuisé » en dessous d’un tout nouveau keffieh couleur, fraîchement mis en ligne? Eh bien vous n’êtes pas les seuls!

Comme pour le précédent arrivage de keffiehs couleurs, ce dernier n’est pas resté bien longtemps en ligne. Le temps pour nous d’envoyer un email d’alerte aux nombreuses personnes désireuses d’un keffieh original, de finir de mettre en ligne les derniers coloris, les mentions « épuisé » fleurissaient déjà sur le site. Explications.

Nous avons déjà publié un article à ce sujet, pourquoi peu de keffiehs couleurs, expliquant les raisons qui nous poussaient à commander de petites quantités de keffiehs couleurs. Pour ce dernier arrivage, nous avions doublé les quantités et spécifié à la fabrique des coloris qui vous ont plu, que beaucoup attendaient. Hormis le bleu roi, le gris perle, le keffieh Falestine, aucun autre keffieh aux couleurs spécifiquement choisies ne fut envoyé. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir exigé. Nous avons reçu des couleurs plus ou moins similaires, en nombre inégal: en tres petites quantités pour certain modèle (1, 2, 3 pièces) et plus nombreuses pour d’autres. Avons-nous eu le choix de cette situation? Non, comme nous venons de l’expliquer. Nous faisons avec ce que la fabrique nous propose et tentons de concilier les demandes de tous. Dès le départ, nous savions qu’il y aurait des mécontents, faute de produits suffisants.

Comment y remédier? Un système de pré-commande? Ce n’est pas possible en l’état actuel des choses. Nous ne pouvons garantir la présence d’un keffieh déjà proposé. Peut être la fabrique n’a-t-elle plus le fil utilisé, peut être ne veut-elle pas lancer la quantité demandée car trop faible, peut être que le travail est trop important… La réservation dès l’arrivée des keffiehs? Nous ne pouvons la proposer car nous  découvrons les keffiehs à la réception, une fois les cartons ouverts. Il faudrait un catalogue avec tous les keffiehs disponibles mais cela demanderait trop de travail pour nous sachant que nous ne sommes pas à plein temps sur le projet Soliv’r. La fabrication de quelques coloris spécifiques?  Cela est possible; et nous étudions cette possibilité. Il faudrait dans ce cas limiter les coloris proposés pour des raisons de coût et ainsi assurer un stock suffisant pour chacun des coloris. La fabrique exigerait un minimum de commande. Il faudrait alors choisir 3 ou 4 modèles différents dans un premier temps et essayer.

Pour finir, nous vous rappelons que notre projet est avant tout un commerce de soutien, un commerce solidaire et responsable. Nous souhaitons donner du travail à ceux qui en ont besoin. Difficile dans ce cas de concilier les exigences de tous sachant que l’artisanat n’a pas vocation à répondre à une demande de masse. Produire pour vivre et non pas pour la recherche du gain, peu importe le prix. Nous sommes heureux de constater que les keffiehs soient toujours autant appréciés, que la demande croît et que la fabrique est satisfaite. Pour rappel, notre série « Nos keffiehs, la série » permet justement de se rendre compte de la situation actuelle du commerce en Palestine, en particulier celui du keffieh original. Enfin, nous tenons à remercier tous ceux qui nous soutiennent et nous encouragent dans cette voie.

Retard dans l’expédition des commandes

Suite à notre présence au salon de l’artisanat à Montreuil depuis Vendredi et jusque demain, nous sommes en retard dans l’expédition des commandes passées depuis Mercredi.

Nous ne pouvons tenir notre délai d’expédition en 48h maximum comme il est indiqué dans nos CGV. Nous faisons le maximum pour envoyer les commandes au plus vite. Nous vous prions de nous excuser pour ce retard.

Keffiehs et réapprovisionnement

C’est notre deuxième billet sur la gestion des stocks. Peut-être une preuve qu’il s’agit là d’un poste clé pour la réussite d’une entreprise commerciale.

Rendre un client satisfait est une priorité. Proposer des produits de qualité également. Faire en sorte que nos produits soient toujours en boutique en est une autre. Pour les premiers points, cela dépend entièrement de nous, mais pour le dernier, c’est une autre histoire.

En effet, aujourd’hui, notre trésorerie ne nous permet pas d’avoir des stocks importants, tout comme notre espace de stockage qui est très limité (une petite pièce seulement réservée au stockage). Il n’est techniquement et financièrement pas possible de commander par avance des keffiehs en très grande quantité, sans avoir préalablement épuisés les stocks. Autre point à prendre en compte est le fait que nous ne sommes pas à l’abri d’un souci lié à l’importation. Avoir de quoi payer les imprévus est un véritable soulagement. Cela nous est arrivé à plusieurs reprises. Nous essayons de nous en prémunir et d’anticiper un maximum ce genre de problèmes. Ainsi, nous limitons les quantités commandées pour éviter que la facture ne s’alourdissent si pépins il y a.

Dans le monde du commerce solidaire ou associatif, il est très courant que les petites structures fonctionnent avec un système de pré-commande: les futurs acheteurs pré-financent l’achat des stocks. Ce système permet de soulager l’entreprise financièrement et de permettre le renouvellement des stocks régulièrement, mais aussi et surtout, de garantir des commandes aux petits fabricants. En effet, ce dernier, avec un carnet de commandes plein, peut alors envisager une production sur le long terme, investir, se développer en tout sérénité. C’est rendre pérenne une activité qui au départ, était précaire voir morte. Nous allons creuser dans ce sens pour essayer de répondre aux besoins de tous, tout en assurant le développement de notre projet. A suivre…

Concernant les keffiehs, ils ont été commandés à la fabrique et ont été payés. Ils devraient être envoyés rapidement d’après la fabrique palestinienne. Nous faisons dans tous les cas le nécessaire pour qu’ils soient présentés en boutique au plus vite. Merci de votre patience.

L’heure est à la TVA

Petite surprise du weekend: la TVA à déclarer. Chose nouvelle car inexistante en auto entreprise et cela nous arrangeait plutôt bien. L’auto entreprise n’est en effet pas assujettie à la TVA. Pour ce premier trimestre d’exercice, nos savants petits calculs nous indiquent aucune TVA à payer, mais un crédit de TVA pour la prochaine déclaration. Nous avons réalisés plus de dépenses que de recettes, notamment en achat de marchandises et autres fournitures. Cela est quasi-normal en tout début d’activité, sauf peut-être pour les entreprises proposant des services.

Rien à payer, on aime! Mais nous aimerions bien aussi gagner plus et dépenser moins :)

Page suivante »