Mot-clef : Initiatives

Avec quelques keffiehs…

Avec quelques keffiehs et de bonnes idées, il est possible de faire de belles choses. Avec l’imprimé, nous vous avons proposé des polos, avec le tissu, nous vous proposons aujourd’hui une jupe!

Une cliente nous a sollicité pour une idée originale: réaliser une jupe avec pour tissu des morceaux de keffiehs. Nous lui avons fait offerts quelques keffiehs, présentant des défauts de conception, que nous ne pouvions donc vendre et voila le résultat: une jupe solidaire, originale, et réussie! Ce sont des keffiehs que nous proposions au début de notre projet, provenant du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, en Syrie.

Il nous reste encore quelques keffiehs invendables, que nous pouvons offrir. Alors si vous avez des idées, n’hésitez pas à nous contacter.

Soliv’r en travaux

Travaux en cours chez Soliv'r

Afin de gérer plus efficacement vos commandes, nos partenariats, nos réapprovisionnements et de proposer de nouveaux produits, nous sommes dans l’obligation de nous restructurer. Nous avons des idées, des projets sur le long terme mais notre structure et nos manières actuelles de procéder ne sont pas en adéquation avec nos objectifs.

Nous vous informons que nous poursuivons nos opérations en cours, à savoir l’achat d’oliviers pour l’opération de plantation, les partenariats avec les restaurants et les partenariats avec nos amis blogueurs.

Surtout, la prise en charge de  vos commandes continue. Les délais de traitement des commandes seront toutefois allongés de quelques jours maximum. Le réapprovisionnement en produits quant à lui reprendra dans quelques semaines. Et l’activité se poursuit toujours sur notre blog avec de nouveaux articles, sur notre compte twitter et facebook!

Nous remercions nos fidèles clients et ceux qui soutiennent nos actions pour leur patience et leur compréhension.

L’équipe Soliv’r.

Crédit photo

Aide au développement économique

Kumar Nagayam a tout perdu lors du Tsunami en 2004. Aujourd'hui, grâce aux dons, il cultive et vend les récoltes de son potager au marché du village. Sri Lanka.

Après le parrainage d’orphelins, nous vous présentons aujourd’hui une seconde forme de soutien au peuple palestinien et aux populations démunies en général. Le don.

Le don n’est pas un geste anodin. C’est un véritable soutien. Les appels aux dons se font surtout lorsqu’une catastrophe surgit: tsunamis, inondations, séismes… Nous sommes régulièrement sollicités.

Mais constituent-ils les seuls moments où il est nécessaire, voire impératif de donner? Attendrons-nous la prochaine catastrophe pour mettre la main à la poche, ou la prochaine boite tendue à un carrefour par un bénévole de la Croix Rouge?

Il y a des actions urgentes qui ne dépendent pas de catastrophes. La première des actions est celle menée contre la faim: le don régulier pour le soutien alimentaire, dans les régions pauvres d’Afrique par exemple. C’est le genre de catastrophe humanitaire désastreuse, qui dure 365 jours sur 365. C’est un appel aux dons au continu et sans limite, en espérant voir un jour ce genre de plaie se refermer.

La seconde, est celle ou nous portons votre attention. C’est le don pour des programmes de développement économique. Il s’agit d’un geste qui va de pair avec le commerce de soutien, le commerce équitable et le commerce solidaire. En effet, mettre en place des coopératives et améliorer les conditions de productions des petits producteurs nécessite des ressources importantes. Autant de machines, outils, infrastructures qui sont des postes de dépenses que le petit producteur ne peut souvent assumer seul.

Aussi, des ONG consacrent une partie des sommes récoltées dans ce genre de projet. Assister un éleveur, une couturière, un agriculteur, c’est lui permettre de subvenir à ses besoins vitaux, ceux de sa famille, de ses proches, de son village et ainsi de suite…

Faire des dons pour des programmes de développement économique revient à jeter les bases d’une relation équitable entre le petit producteur et son futur client. En effet, les ONGs ne se contentent pas de donner et de repartir vers d’autres nécessiteux. Elles sont présentes tout au long du processus et assistent du développement jusqu’à la mise en vente des produits et le développement de l’activité. Des prix de vente justes, afin que le producteur puisse vivre décemment, investir et développer une économie pérenne.

C’est ensuite autour d’intervenants du monde solidaire comme Soliv’r de prendre le relai de ces ONGs en proposant le fruit de leur travail. C’est ainsi que se crée le véritable commerce équitable, d’un geste simple et généreux qu’est le don, à une économie saine et responsable.

Les associations humanitaires, dans tous domaines, ont toutes un site en ligne, alors agissez!

Des exemples concrets:

le soutien agricole pour les agriculteurs de Gaza

– le soutien économique au Pakistan

l’élevage de chèvres comme solution contre la sous-alimentation au Sénégal

Crédit

Le parrainage: une autre forme de solidarité

Holding on - Ethiopia

Le parrainage, une autre forme de solidarité

Comment aider autrement la Palestine et les autres pays défavorisés ? Comment aider sur la durée ? Ces questions nous sont régulièrement adressées, et cet article se propose de vous aiguiller vers une des actions possibles. Une action solidaire et généreuse, qui existe depuis un certain temps mais malheureusement méconnue: le parrainage.

Au-delà du don, parrainer c’est un acte concret: un soutien financier, mais aussi moral et éducatif.

En effet, qu’ils soient orphelins, enfants des rues, enfants soldats, enfants abandonnés, enfants malades ou rejetés… ils ont plus que les autres besoin de soutien. Le parrainage leur permet de vivre leur vie d’enfant : jouer, apprendre, grandir et d’épanouir. Le parrainage permet d’aider un enfant à construire son avenir, en lui assurant de suivre un parcours scolaire (fournitures et éducation) ainsi qu’un suivi médical.

Du coté du parrain, cette action lui fait tisser un lien durable avec son filleul. Ils peuvent entretenir une correspondance par lettres. Bien souvent, sont adressés au parrain photos, rapport médicaux et bulletins scolaires. Il est même parfois possible de se rendre dans le pays pour rencontrer l’enfant. Le parrainage peut se poursuivre jusqu’à la majorité de l’enfant, voire au-delà (parrainer un enfant, ses frères et sœurs, une famille entière). Le parrainage d’enfant permet de constater ainsi directement la portée de son don. A travers l’enfant, c’est la communauté entière qui est aidée.

Nous vous proposons une liste non exhaustive d’ONG internationale qui proposent le parrainage, notamment en Palestine, mais aussi ailleurs dans le monde, dont nous leur accordons notre confiance quant au sérieux de leur travail et au suivi des enfants parrainés:

– Le Comité de Bienfaisance et Secours aux Palestiniens propose le parrainage en Palestine exclusivement: enfants, familles entières, orphelins.

Muslim Hands France propose le parrainage en Palestine,  Afghanistan, Éthiopie, Inde, Indonésie, Irak, Mauritanie, Niger, Sénégal et Soudan.

– Le Secours Islamique France propose le parrainage en Palestine et sa région (Gaza, Cisjordanie, Sud-Liban, Jordanie), Sénégal, Bangladesh, Inde, Niger, Kenya, Albanie, Irak, Pakistan et Bosnie.

Crédit photo

« Page précédente Page suivante »