Mot-clef : Jénine

Abdulhakim et ses oliviers #Trees4life

Bénéficiaire du programme « Trees 4 Life », voici le récit d’un agriculteur, Abdulhakim.

abdulhakim-pfta

Abdulhakim Assa’di, un paysan d’Al Jamalah, un village situé non loin de Jénine, travaillait sur la terre familiale depuis son enfance. Pendant la ‘Nakba’, l’exode des Palestiniens en 1948, la famille d’Abdulhakim fut forcée de quitter son village (Almazar) pour se réfugier dans la région de Jénine, laissant derrière elle sa terre. Au fil des ans, Abdulhakim et sa famille ont su reprendre leurs activités agricoles dans le village d’Al Jamaleh, située à la frontière Nord de la Cisjordanie.

En 2005, la construction du mur de séparation entre la Cisjordanie et Israël a entrainé pour Abdulhakim la perte de 50% de ses terres. Accéder à sa propriété est alors devenu très difficile aussi bien pour des raisons sécuritaires que logistiques. Aussi, quand Abdulhakim a eu vent du programme « Trees for Life » via un autre paysan de son village, il était très enthousiaste. Il s’est immédiatement rendu à la PFTA  (Palestinian Fair Trade Association) et s’est inscrit au programme. Il était en effet le candidat parfait: sa terre se situe juste à côté du mur, il en a perdu la moitié au profit d’Israël, son fils est à l’université et sa terre est d’ores et déjà prête pour la plantation.

En janvier 2012, Abdulhakim plantait les 150 jeunes oliviers qu’il a reçu de la PFTA: il se rend sur sa terre tous les jours pour s’occuper de ses “nouveaux-nés”, comme il les appelle. En conduisant son vieux tracteur à travers les collines, Abdulhakim décrit son travail de la terre comme une sorte de résistance non-violente à l’occupation et un moyen de réaffirmer ses droits sur la propriété des terres, ce qui constitue un lien solide à la terre palestinienne, pour les générations encore à venir.

Traduit de l’anglais par @djouher, tiré du rapport annuel du programme « Trees for Life ».

A Jénine, des champs, des oliviers

La région de Jénine, au nord de la Palestine, est réputée pour être le grenier de la Palestine. Tout y pousse ou presque. Les terres sont  fertiles, le climat y est favorable. Chaque espace est cultivé.

Dans les plaines, les herbes aromatiques, les céréales, fruits et légumes. En hauteur, à flanc de collines, les oliviers. Pas une montagne sans oliviers plantés en étage, 1 rangée d’oliviers par étage, jusqu’au sommet.

Un peu de zaatar…

Le zaatar palestinien, mélange d’épices du Moyen-Orient, de Palestine en particulier, sera bientôt disponible en boutique. Commandé en même temps que le savon de Naplouse, celui-ci devrait arriver dans les jours qui viennent en France. Pour rappel, le zaatar est composé essentiellement de thym, graines de sésame, marjolaine et sumac. Le tout est mélangé, grillé à l’huile d’olive de Palestine et séché. Ce nouveau zaatar est récolté dans les villages des environs de Jénine, en Cisjordanie, par de petits agriculteurs. La récolte des herbes est majoritairement réalisée par des femmes, de tous âges.

A l’instar du savon de Naplouse, nous avons fait réaliser le design du packaging par un studio graphique palestinien et l’impression de l’emballage par une imprimerie palestinienne. Nous avons hâte de recevoir cette commande.

Pour ce Ramadan 2011 qui arrive à grands pas, très grands même, nous avons prévu de publier plusieurs recettes palestiniennes ou moyen-orientales dans lesquelles vous pourrez retrouver nos produits de Palestine: frik, zaatar, huile d’olive, dattes de Palestine…

A table! :)

Les épices et céréales palestiniennes

Sumac et son petit goût acidulé, épice du Moyen-Orient, très rare en Europe…

Camomille, à apprécier en infusion pour profiter de ses multiples vertus…

Zhourate, infusion de Palestine, mélange traditionnel de plantes et de fleurs séchées…

Zaatar, mélange d’épices traditionnelles (sumac, sésame, marjolaine et thym), le petit plus qui apportera à vos plats les saveurs de la cuisine palestinienne…

Frik, blé concassé et grillé, céréale produite en Palestine,  une base pour réaliser de délicieux plats palestiniens originaux..

Pour votre plaisir et le plaisir de vos convives, l’esprit équitable et solidaire s’invite à votre table…

Camomille, fleur séchée en provenance de Jénine, Palestine.

Sumac, épice du Moyen-Orient, récoltée à Jénine, Palestine.

Zhourate, mélange de plantes et fleurs de Palestine, infusion traditionnelle.

Zaatar, mélange traditionnel d'épices cultivées à Jénine, Palestine.

Page suivante »