Mot-clef : Naplouse

Dans une savonnerie en 1940

Dans une savonnerie de Naplouse en 1940, l’huile d’olive, l’eau et la soude sont chauffées dans la cuve « qidra » et mélangées. On obtient le savon qui est ensuite emporté par les ouvriers pour être étalé dans la salle de stockage. Le liquide refroidit ainsi à même le sol. Le mélange se solidifie. Le savon est ensuite découpé dans la forme qu’on lui connait et est entreposé en pyramide pour le stockage et la fin du séchage. Au bout de quelques semaines, on obtient un véritable savon de Naplouse.

 Crédit

Une savonnerie à Naplouse en 1940

Après le pressage des olives dans une ancienne savonnerie de Naplouse au début du 20e siecle, nous vous présentons la salle d’étalage, découpe et séchage des savons à l’huile d’olive, dans une autre savonnerie à Naplouse, dans les années 40.

Au premier plan, on peut apercevoir la dalle lisse sur laquelle le savon chaud et liquide est coulé, puis au second plan, un ouvrier en train de découper les carrés de savon. Enfin, en arrière plan, les savons sont entreposés en forme de pyramide pour un séchage optimal. A noter également sur l’un des piliers de la salle, le logo de la fabrique, un dromadaire, l’une des plus anciennes savonneries de Naplouse.

Crédit

Nos prochains savons

Nous travaillons sur les nouveautés que vous découvrirez bientôt en boutique. En ce moment, c’est le savon de Naplouse à l’huile d’olive de Palestine. Il ressemblera à celui présenté à peu de chose près, le tampon de la savonnerie pourrait être différent. Le packaging est en cours de réalisation. Nous venons de recevoir les premières ébauches du packaging final. Difficile cependant d’imaginer le résultat final, ça sera une surprise pour vous comme pour nous. En effet, nous avons décidé de confier le travail à un studio graphique palestinien. L’emballage sera imprimé par une cartonnerie palestinienne.  Du 100% made in Palestine…

 

« Page précédente Page suivante »