Mot-clef : Récolte

Un olivier qui brûle

(Article repris de notre page Facebook)

La saison de récolte des olives est lancée depuis quelques jours en Palestine. Mais dans quelles conditions?

Les agriculteurs palestiniens ont toujours subi les attaques de colons. Elles ont juste doublé depuis le début du mois, c’est tout. 130 attaques, ce n’est pas très grave. Pas de quoi s’offusquer, d’alerter les médias. Après tout, ce n’est peut-être qu’une histoire d’olive tombée au mauvais endroit. Une histoire qui s’arrange à l’amiable, à l’israélienne.

Inutile d’en faire la Une, pas même une colonne dans les faits divers. Une olive tombée de son arbre qui roule jusqu’à se retrouver sur le terrain d’un colon, ce même terrain volée quelques jours plutôt peut-etre à un agriculteur palestinien, ça arrive. Mais le colon ne voit pas qu’une simple olive palestinienne sur son terrain, il pense à une opération commanditée pour mettre fin à sa vie d’homme de paix, d’homme de bien. Le colon s’auto-proclama juge et prononça lui même la sentence: destruction de tous les oliviers pendant la nuit en guise de dommages et intérêts sous surveillance et appui de l’armée au cas où un olivier resterait encore debout.

L’agriculteur palestinien se verrait bien porter plainte mais c’est prendre le risque de quitter sa maison sans être certain de la retrouver intacte à son retour. Sans oublier que son fis pourrait être dénoncé à tort comme lanceur de pierres, ou recevoir lui-même des pierres et ordures jetés des colonies à chaque fois qu’il traverse son village, en contre-bas. Voila la vie, en Palestine, la vraie, ou presque. La fiction n’est jamais loin de la réalité. Il faut se rendre sur place pour le voir, et le croire.

Nous ne commentons pas l’actualité car ce n’est pas le but de notre page. Nous partageons simplement un article. L’article ne dit pas tout cela. Il rapporte juste une énième destruction d’oliviers à Naplouse et une énième attaque de colons. 127 attaques de colons depuis le début d’octobre, contre 54 pour le mois de septembre. Rien de grave. 

Dattes Medjoul de Palestine prêtes au départ

La nouvelle récolte de dattes medjoul de Palestine arrive très bientôt.

dattes-medjoul-de-palestine

Nous avons eu la confirmation de notre partenaire en Palestine. Nos palettes de dattes medjoul de Palestine sont prêtes. Il ne reste que quelques formalités à régler, puis un petit voyage en bateau et quelques jours plus tard, un parfum de dattes s’échappera de votre boite aux lettres.  Cette nouvelle récolte s’annonce excellente au regard de la demande très forte du monde entier pour ces dattes uniques. Attention, seules les dattes made in Palestine comptent. Nous ne sommes malheureusement que très peu à s’en soucier: l’appât du gain, la facilité, le profit, au détriment des agriculteurs palestiniens spoliés.

Les dattes medjoul de Palestine ne sont que très peu répandues sur les étales de supermarchés et épiceries. Soyez vigilant, posez des questions quant à l’origine des dattes, interpellez les épiciers, sensibilisez-les. Le Made in Palestine doit primer.

Récolte des olives

La saison de récolte des olives est lancée en Palestine.

blow-olive

Octobre et Novembre sont les deux mois privilégiés pour récolter les olives en Palestine. Notre partenaire, la Palestinian Fair Trade Association est sur le terrain, auprès des agriculteurs palestiniens pour récolter le fruit d’une année de travail. La récolte des olives se fait de façon traditionnelle dans toute la Palestine. Les agriculteurs et leurs familles arpentent leur champs d’oliviers, montent aux arbres, secouent les branches. On trie manuellement (en secouant et soufflant) les olives du feuillage, comme sur la photo. Cette saison s’annonce exceptionnelle, comme chaque année de toute façon :). L’huile d’olive de Palestine est juste l’une des meilleures au monde. Nous sommes actuellement en rupture de stock sur notre huile d’olive biologique et équitable. Nous attendons simplement de recevoir l’huile d’olive issue de cette nouvelle récolte 2014.

Crédit: Palestinian Fair Trade Association.

Dattes medjoul, quelle récolte?

De quand date la récolte de nos dattes medjoul? L’éternelle question.

dattes-medjoul-stock

Sachez qu’en Palestine, les paysans palestiniens qui nous fournissent ne font qu’une seule récolte dans l’année. Pourquoi? Parce qu’ils font pousser leurs dattiers de façon naturelle. Aucun pesticide, aucun engrais chimique pour obtenir une datte de qualité exceptionnelle. Ainsi, le dattier ne s’épuise pas, ne meurt pas, ne donne pas plus de fruits qu’il ne peut naturellement en produire. D’autant qu’en Palestine, le climat ne permet pas forcément de faire plusieurs récoltes. En général, les récoltes se déroulent vers la fin d’année: novembre, décembre, janvier, février. Après la récolte, les dattes sont stockées pour être consommées toute l’année. Dans notre cas, notre partenaire en Palestine se rend auprès des agriculteurs, choisit nos dattes, les met en paquet et nous les expédie. Pour les conserver, comme expliqué dans ce billet, il est préférable de placer vos dattes medjoul au frigo.

Page suivante »