Mot-clef : Témoignages

Dattes medjoul, pas dispo, pas si grave

dattes-mejdoul-hand

Nous attendions un réassort pour nos dattes medjoul de Palestine. Nos dattes devaient partir mercredi dernier. Mais depuis une semaine, plus de nouvelles. Notre partenaire palestinien vient de nous apprendre que les palestiniens n’ont plus la liberté de circuler sur place. Les routes sont fermées. Les checks point de nouveau en place. Les transports sont arrêtés. Gaza est une prison, tout le monde le sait aujourd’hui. Mais la Cisjordanie, le reste de la Palestine, en quelques heures, peut se transformer en une seconde prison. C’est le cas aujourd’hui. Sachez-le. Qu’il y ait des dattes medjoul sur notre site ou pas, ce n’est finalement plus si important. Voici le message de notre partenaire:

All the roads closes in Palestine we can’t move to any place,there is no transport between the cities and between us and the world .
because of that the order will be late this time and sorry for that.
Don’t forget دعاء for us wa jazakom Allaho kairan.

Recevoir un keffieh

keffieh-blue-happy

Ayoub est heureux et nous aussi pour lui :)

Je tenais à partager ma joie avec vous aujourd’hui après la réception du Keffieh commandé.
Ce matin n’ayant pas entendu sonner à ma porte je me disais que le keffieh n’arriverait que lundi ou la semaine prochaine.
C’est en allant descendre les poubelles et en voulant vérifier dans la boîte aux lettres dans un dernier espoir de réception que je vis le petit colis. J’ai alors couru dans les escaliers poser le colis sur ma table et l’ai ouvert. Voyant à travers le papier de l’emballage les couleurs merveilleuses de la Palestine. Je l’ouvris alors doucement et le déplia pour l’admirer.

Ensuite je me le mis autour du coup et depuis ce moment j’ai un grand sourire qui risque de me marquer le visage pour longtemps.

Abdulhakim et ses oliviers #Trees4life

Bénéficiaire du programme « Trees 4 Life », voici le récit d’un agriculteur, Abdulhakim.

abdulhakim-pfta

Abdulhakim Assa’di, un paysan d’Al Jamalah, un village situé non loin de Jénine, travaillait sur la terre familiale depuis son enfance. Pendant la ‘Nakba’, l’exode des Palestiniens en 1948, la famille d’Abdulhakim fut forcée de quitter son village (Almazar) pour se réfugier dans la région de Jénine, laissant derrière elle sa terre. Au fil des ans, Abdulhakim et sa famille ont su reprendre leurs activités agricoles dans le village d’Al Jamaleh, située à la frontière Nord de la Cisjordanie.

En 2005, la construction du mur de séparation entre la Cisjordanie et Israël a entrainé pour Abdulhakim la perte de 50% de ses terres. Accéder à sa propriété est alors devenu très difficile aussi bien pour des raisons sécuritaires que logistiques. Aussi, quand Abdulhakim a eu vent du programme « Trees for Life » via un autre paysan de son village, il était très enthousiaste. Il s’est immédiatement rendu à la PFTA  (Palestinian Fair Trade Association) et s’est inscrit au programme. Il était en effet le candidat parfait: sa terre se situe juste à côté du mur, il en a perdu la moitié au profit d’Israël, son fils est à l’université et sa terre est d’ores et déjà prête pour la plantation.

En janvier 2012, Abdulhakim plantait les 150 jeunes oliviers qu’il a reçu de la PFTA: il se rend sur sa terre tous les jours pour s’occuper de ses “nouveaux-nés”, comme il les appelle. En conduisant son vieux tracteur à travers les collines, Abdulhakim décrit son travail de la terre comme une sorte de résistance non-violente à l’occupation et un moyen de réaffirmer ses droits sur la propriété des terres, ce qui constitue un lien solide à la terre palestinienne, pour les générations encore à venir.

Traduit de l’anglais par @djouher, tiré du rapport annuel du programme « Trees for Life ».

« Des dattes succulentes, un emballage soigné »

C’est ce que nous avons pu lire en consultant nos e-mails, au sujet de nos dattes palestiniennes:

Je tenais vraiment à vous faire part de ma plus grande satisfaction quant à ma commande. Les dattes sont succulentes ma sha Allah, l’emballage est particulièrement soigné et le service a été rapide. C’est très agréable d’avoir affaire à des commerçants d’une telle remarquabilité. Je n’hésiterai pas à passer de nouvelles commandes et à faire la promotion de Soliv’r auprès de mon entourage.

Merci pour tout.

 

 

Page suivante »