Mot-clef : Thym

Zaatar palestinien – le thym

Apres avoir présenté la marjolaine, le sumac, c’est autour du thym. C’est le troisième ingrédient entrant dans la composition du zaatar palestinien.

thym-zaatar

Tout le monde connait cette petite plante qui fait des miracles sur notre corps. Elle est connue et utilisée dans toutes les médecines traditionnelles du monde, et dans toutes les cuisines du monde. Nous allons donc surtout vous parler d’un point particulier. Lorsque nous exposons, une très large majorité comprennent le zaatar palestinien comme du thym séché et broyé. Or ce n’est pas le cas. En effet, le zaatar signifie thym en arabe. C’est ainsi que l’on appelle cette plante dans les pays arabophones. Mais au Moyen-Orient, le zaatar ou zaatar baladi est aussi le mélange traditionnel. Le thym seul peut se consommer en infusion par exemple, ce n’est pas le cas du zaatar palestinien. Le zaatar palestinien, libanais, syrien… est utilisé comme épice pour relever les plats à base de viandes, poissons, sauces,.. Donc prenez garde, pas d’infusion avec notre zaatar palestinien! :)

Zaatar jordanien, restaurant libanais

Le zaatar jordanien est la variété de zaatar la plus répandue en France et notamment chez les restaurateurs libanais. Il est réputé pour être l’un des meilleurs. Mais ça, c’était avant.

zaatar-wild

Le zaatar, pour rappel, est un mélange d’épices: sésame, thym, sumac, marjolaine. Le tout est grillé à l’huile d’olive de Palestine et séché puis conservé pendant une très longue période dans le cadre d’une consommation quotidienne. Les restaurateurs libanais avec qui nous échangeons nous expliquent que sur le marché parisien (le plus important, en rapport direct avec le nombre de restaurants libanais présents dans la capitale et la région parisienne), il est difficile de trouver mieux que le jordanien. « Avez-vous testé le palestinien, le notre plus particulièrement? ». Et là, c’est l’étonnement. Ces derniers sont impressionnés de la qualité et du goût du zaatar proposé. Mais une fois que nous abordons la question du prix, là les traits du visage se tendent. Les amis, qualité et made in Palestine, cela a un coût. Le secret du zaatar palestinien comme nous le confirme notre fournisseur réside dans son huile d’olive ainsi que les proportions du mélange. La réputation de l’huile d’olive de Palestine n’étant plus à faire, CQFD. Notre zaatar est aussi préparé de façon traditionnelle. Les paysans et villageois palestiniens préparent le mélange qu’ils revendent aux épiciers.

La saison du Zaatar

C’est la saison du zaatar en ce moment en Palestine. Celle ci commence avec la cueillette du thym par les femmes palestiniennes.

Le thym est à la base du fameux mélange d’épices: thym, marjolaine, sumac et graine de sésame. Après la cueillette, les femmes préparent le mélange en faisant griller toutes ces herbes à l’huile d’olive avec un peu de sel. Elles font ensuite séchés le tout et le conditionnent. Le mélange ainsi obtenu est alors stocké pour être consommé toute l’année. C’est le fameux zaatar palestinien.

Il se conserve très longtemps dans un endroit sec, plusieurs mois jusqu’à plusieurs années et est très facile à consommer. Nous proposons régulièrement des recettes.

Crédit – Canaan Fair Trade