Mot-clef : freekeh

Une chorba pour tous, avec frik!

Avec l’arrivée de ce mois de Ramadan 2011, l’heure est à la générosité et aux dons. C’est dans ce sens que nous venons de nous rendre à l’association « Une Chorba pour tous », qui oeuvre depuis de longues années maintenant auprès des démunis parisiens, et d’Ile-de-France.

Qui ne connait pas la Chorba pour Tous?

L’association est née de la volonté d’offrir un repas chaud aux jeûneurs, n’ayant rien pour rompre leur jeûne. Aujourd’hui, ce sont des milliers de repas servis et ce, tout au long de l’année. Au-delà d’offrir des repas, l’association propose différentes formes d’assistance, comme toute association humanitaire. Pour les soutenir, les contacter, apporter une aide: une chorba pour tous.

Nous venons de leur apporter quelques kilos de frik de Palestine pour leur permettre de préparer une succulente Chorba frik…pour tous!

Recette: Chorba algérienne au frik

Nous vous présentons une recette de Chorba algérienne, au  Freekeh de Palestine, la céréale à la mode et aux multiples bienfaits.  C’est une recette parmi de nombreuses existantes. De l’Est à l’Ouest algérien, les avis divergent sur la composition et la réalisation de la traditionnelle Chorba.  Pour ménager les susceptibilités, notre recette est celle réalisée dans la région de Chlef, à l’Ouest d’Alger. Consommée pendant le mois de Ramadan, à la rupture du jeûne, lors de fêtes et mariages, tout au long de l’année, été comme hiver, c’est le plat incontournable. Il existe la version avec vermicelles, langues d’oiseaux ou frik.

Chorba algérienne au frik de Palestine

Les ingrédients

Pour environ 6 personnes:

environ 100gr de frik/freekeh palestinien
– 1 courgette
– 1 moitié de poivron vert
– 2 tomates fraîches
– 1 carotte entière
– 1 pomme de terre (taille moyenne)
– 1 oignon entier râpé ( et non coupé)
– quelques morceaux de moutons soigneusement choisis ( plutôt les côtes)
– 1 cuillère à soupe de tomate concentré
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– quelques branches de coriandre
– 1 branche de menthe
– une pincée de sumac (ce n’est pas très orthodoxe, certes, mais pourquoi se priver d’une épice délicieusement surprenante?)
– sel, poivre

Temps de préparation : 15 mn. Temps de cuisson : 30 mn.

La recette

Légumes entiers, pour la chorba frik algérienne

Faire revenir le mouton, l’oignon, l’huile d’olive, le sel, le poivre, le sumac (pour donner un goût citronné à la viande) et une cuillère de tomate concentrée, pendant 5 min dans une grande cocotte.

Ajouter ensuite environ 1L d’eau et mettre les légumes épluchées mais entiers (c’est important). Faire cuire le tout 1 demi-heure.

Retirez ensuite tous les légumes. Conservez le bouillon dans la cocotte. Mixez les légumes jusqu’à en obtenir une bouillie. Remettre les légumes mixés dans la cocotte. Ajouter le frik.

Laissez mijoter le tout 10 minutes environ.

A la fin, ajoutez la coriandre et menthe fraiches coupées.

Conseils

Il est répandu d’ajouter quelques branches de persils dans la Chorba. Or, seule la coriandre est utile pour apprécier pleinement ce plat. A servir très chaud avec un filet de citron!

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos recettes de chorba frik et vos photos, nous les publierons.

– environ 100gr de frik/freekeh palestinien
– 1 courgette
– 1 moitié de poivron vert
– 2 tomates fraîches
– 1 carotte entière
– 1 pomme de terre (taille moyenne)
– 1 oignon entier râpé ( et non coupé)
– quelques morceaux de moutons soigneusement choisis ( plutôt les côtes)
– 1 cuillère à soupe de tomate concentré
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– quelques branches de coriandre
– 1 branche de menthe
– une pincée de sumac (ce n’est pas très orthodoxe, certes, mais pourquoi se priver d’une épice délicieusement surprenante?)
– sel, poivre

Le Freekeh, céréale à la mode

Petite découverte cette semaine:  nous sommes cités dans un article sur le freekeh ou frik, et ses bienfaits, paru dans le numéro 3197 de Paris-Match du 26 août. Il semblerait que cette céréale soit le produit du moment.

Le freekeh, appelé également frik ou farik, est un blé qui est récolté jeune, encore vert, puis grillé et séché. Il conserve ainsi toutes ses propriétés bienfaitrices, et possède un gout unique. Il est utilisé depuis des millénaires au Moyen-Orient comme base à l’instar du riz en Asie. Au Maghreb, le frik est utilisé pour les soupes traditionnelles, telle la chorba algérienne. Notre freekeh de Palestine, récolté de façon traditionnelle, dans la région de Jénine, est 100% naturel et équitable.

Le Freekeh dans Paris Match

Nous vous proposions une recette de frik il y a quelques jours, d’autres suivront et notamment celle de la chorba frik algérienne.

Recette: Potage de Trois au Frik de Palestine

Potage de Trois, par Ariss

Nous vous proposons une recette d’Ariss, de la boutique NissaKoob, qui nous propose sa recette « Potage de Trois au Frik de Palestine ».

Les ingrédients pour 6 personnes (pour ne pas dire trois :) ) :

– 3 cuillères à soupe de Frik Palestinien ou Freekeh, de Jénine.
– 3 courgettes
– 3 poivrons jaunes
– 3 tomates mûres
– 3 carottes
– 3 pommes de terre moyennes
– 3 gousses d’ail

– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, de Palestine bien sûr.
– 3 pincées de ciboulette/menthe

-3 pincées de gingembre
– sel, poivre

Temps de préparation : 30 mn. Temps de cuisson : 15 mn.

La recette:

– Épluchez carottes, pommes de terre, ajoutez les courgettes sans les éplucher, et les poivrons jaunes ôtés de leurs grains, rincez le tout et coupez en rondelles.
– Mettez-les dans une marmite avec l’huile d’olive de Palestine et faites les rissoler.
– Ajoutez les gousses d’ail râpées puis mélangez.
– Détaillez les tomates en cubes, mettez les avec les autres légumes, mélangez, laissez cuire 5 mn.
– Ajoutez 2 litres d’eau, le gingembre, le Frik (ou Freekeh) de Palestine, salez et poivrez. Couvrez et laissez mijoter 20 mn à feu moyen.
– Mettez la soupe dans le bol du blender (astuce d’Ariss: « J’utilise un mixeur manuel directement dans mon fait-tout en fonte »), mixez.
– Remettez la soupe dans la marmite.

Servez bien chaud, parsemé d’un peu de ciboulette ou de menthe.

Conseils :

Après avoir coupés de l’ail ou de l’oignon, laissez reposer une dizaine de minutes avant de les utiliser ou de les cuire ; ce délai permettra la libération de certains nutriments qu’ils contiennent et en maximisera la disponibilité.

Présentez vos légumes sous leur vrai jour : en respectant le temps de cuisson, les légumes aux couleurs vives comme les poivrons, les épinards et les tomates prendront une teinte encore plus vive et plus riche. Si, par contre, vous les laissez cuire trop longtemps, ils deviendront pâles, et même incolores. Moins de couleur veut habituellement dire moins de potentiel nutritif.

« Page précédente