Un Ramadan sans dattes

Impossible!

dattesRamdan

Nous voilà presque à un mois de Ramadan (qui devrait débuter aux alentours du 6 juin 2016). Le repas de rupture du jeune est un moment privilégié, partagé en famille et avec des proches. Il convient traditionnellement de « casser » le jeûne avec une datte, savez-vous pourquoi?

L’organisme, privé de nourriture toute la journée, a besoin de sucre d’assimilation rapide. Riche en calories, en fibres et en sucres, la datte est LE fruit pour recharger vos batteries. En effet, le sucre de la datte est transformé en hydrates de carbone dans le corps, qui est la base de l’énergie.  La datte contient presque 2g de minéraux et oligo-éléments, soit 2 à 3 fois plus que les fruits frais.

Il existe un millier de variétés de dattes, mais la datte Medjoul n’a pas volé son titre de « reine des dattes ». Plus grande et plus charnue que ses soeurs, elle laisse la concurrence loin derrière. Les nationalistes, passez votre chemin, elle n’a pas de rivales :). Pensez donc à vous approvisionner en dattes Medjoul made in Palestine, et ce autant pour éviter la quasi traditionnelle rupture de stock que pour apprécier son fondant et son moelleux! Avec ou sans Ramadan, avant ou après, pour une source saine en nutriments, la datte medjoul est ce qu’il se fait de mieux!

Dattes, alliées contre le froid

Les dattes: nos meilleurs alliées durant le printemps l’hiver!

dattes

Froid, pluie et grisaille. L’humeur n’est pas à la fête en ces temps d’hiver… Le printemps n’est pas là, mais la datte, elle, est bien là, en stock,  et elle peut vous revigorer! Sa couleur dorée, sa chair fondante et son goût de miel… Hum, ça ne vous rappelle pas un peu le soleil?

Pour faire simple, ce fruit est hautement énergétique, riche en vitamine C et en fer: tout ce qu’il faut pour lutter contre le froid. On vous propose juste un petit miracle énergétique en fait, rien que ça. N’oubliez donc pas de glisser quelques dattes dans votre sac avant de sortir! Plus utile encore qu’un parapluie, ou presque… D’autant que le froid semble s’installer encore un peu, la douceur du printemps a refusé catégoriquement de faire son apparition.

Décembre 2015 – 124 oliviers à planter en Palestine

Avec un peu de retard, voici le nombre d’oliviers financés en décembre 2015.

TreesforlifeDec2015

Notre programme « Trees for Life » ne s’est pas arrêté en Novembre 2015, date du dernier bilan. Bien au contraire, il continue. Nous avons juste « oublié » de dresser le bilan de Décembre 2015, Janvier 2016 et Février 2016. Faute avouée à demi pardonnée, n’est-ce pas?

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons que 124 oliviers ont été financés durant ce mois Décembre. Des oliviers qui seront plantés en Janvier 2017, durant la prochaine période de plantation d’oliviers!

Au total, au cours de l’année 2015, votre participation à ce projet de plantation d’oliviers a permis de financer 1956 oliviers! Un grand bravo à tous!!

Nous attendons le rapport de la plantation de Janvier / Février 2016 que nous partagerons avec vous, ici sur le blog.

Freekeh…indémodable!

Le freekeh, indémodable!

freekeh

 

Frik, frikeh,… la céréale indémodable! On, ou plutôt Paris-Match, vous en parlait déjà en 2010 !

Cueilli encore vert, le blé est trié, décortiqué, lavé puis séché. Il est ensuite concassé dans un moulin en pierre dans la tradition palestinienne et grillé. Ces opérations longues et fastidieuses en valent la peine, car le freekeh a un saveur unique qui ne peut se remplacer. En Algérie de l’est, on ne saurait faire de la chorba sans frik!

Très utilisé dans la cuisine orientale en général, il entre dans la composition de nombreuses recettes irakiennes, libanaises, palestiniennes… Nous ne pouvons que vous conseiller le célèbre freekeh syro-libanais, d’une simplicité confondante à faire et délicieux! Vous pouvez aussi simplement en farcir vos légumes et vos viandes.